Le terrorisme : d’hier à aujourd’hui

 « Notre XXème siècle est le siècle de la peur» reconnaissait Albert Camus. Le XXIème également.

Nos sociétés modernes sont confrontées depuis la fin du XXème siècle au développement d’ un nouveau fléau de grande envergure, à l’échelle nationale et internationale : le terrorisme. Ce dernier adopte désormais la forme d’organisations criminelles terroristes. C’est pourquoi on retrouve par exemple le réseau Al Qaïda (la base en arabe) créé en 1988 par Oussama Ben Laden, ou encore plus récemment Daech ou « Etat Islamique » dont la création remonte aux années 2000. Néanmoins, on observe que le terrorisme est un phénomène aux origines anciennes, qu’il prend des formes diverses et variées quant à ses actions et enfin que ses motivations sont plurielles, c’est à dire religieuse, économique ou politique.

Aux origines du terrorisme :

Tout d’abord, il est important de préciser que le terrorisme n’est pas un fait nouveau. Les plus anciennes traces de terrorisme organisé datent de 63 av. JC, avec la secte tueuse, qui est à l’origine de la première guerre judéo-chrétienne. On retrouve également des traces de terrorisme dès le Moyen Âge. Cependant, le mot terrorisme (du latin terror, qui signifie terreur) apparaît pour la première fois en 1794, en France, lors des épisodes sanglant de l’après révolution, et fait référence à la période dite de la Terreur.

C’est à partir des années 1990, que se développe une nouvelle forme de terrorisme, qui s’exprime sous la forme d’Organisations Terroristes Islamistes ou OTI, répercutant leurs actions à une échelle plutôt nationale. Parmi la multitude d’OTI existante, se distingue le groupe Al Qaïda et sa filiale AQMI (Al Qaïda au Maghreb Islamiste). En effet, cette mouvance se caractérise par des actions non plus locales, mais qui dépassent le cadre national, avec pour objectif des actions de grandes envergures dans le monde entier, que se soit sur le continent américain, au Moyen Orient, ou encore en Europe.

En 2006, la création de l’EIIL ou « Etat Islamique en Irak et au Levant » marque un nouveau tournant dans le terrorisme mondial, puisqu’il s’agit dans un premier temps d’un concurrent direct à Al Qaïda, dans sa forme et ses actions. S’étendant de l’Est de la Syrie jusqu’à l’Ouest de l’Irak, cette nébuleuse terroriste s’autoproclame en Juin 2013 « Califat », et se dote de véritable institutions politiques à l’image de nos Etats, avec par exemple une armée, des tribunaux et une police islamiste, appliquant strictement « une politique » la charia, sur les préceptes du Coran. Néanmoins, la notion d’Etat Islamique est à remettre en question, puisque nommer cette entreprise terroriste de cette manière, serait en quelque sorte lui donner un caractère légitime. C’est pourquoi l’acronyme Daech est préférable.

guns-41249_640

 

Les formes diverses du terrorisme :

Dans sa globalité, le terrorisme adopte des formes d’actions extrêmement diversifiées. En effet, des moyens rudimentaires comme très sophistiqués sont employés. Le Proche et le Moyen Orient sont le théâtre de conflits récurrents depuis plusieurs décennies, qui entrainent des attaques terroristes. Dans l’actualité internationale, cette région est très régulièrement confronté à des attaques et Israël en est quotidiennement témoin.

C’est le 30 mai 1972, qu’un des premier attentat-suicide a lieu à Tel Aviv en Israël, faisant 26 morts et une centaine de blessés. Depuis d’autres attaques ont suivi, notamment à la voiture piégée, à la bombe etc. En 1972, a lieu la prise d’otage d’athlètes israéliens lors des Jeux Olympiques de Munich, qui se soldera par 11 morts du côté des athlètes.

De plus, les terroristes utilisent des moyens de transports devenu presque anodin, tels les avions ou encore les trains. En effet, les attentats du 11 septembre 2001 contre les tours jumelles du World Trade Center à New York, ont été perpétrés au moyen d’avions de lignes préalablement détournés, faisant près de 3000 victimes. En juillet 2005, ce sont trois stations du métro de Londres (the Tube) ainsi qu’un bus à impérial, qui sont frappés par un attentat terroriste à la bombe, totalisant 56 morts et plus de 700 blessés.

Ces derniers mois, ce sont des pays Européens qui ont été particulièrement visés par les actions terroristes. En juillet 2016 l’Allemagne en a subi les conséquences avec notamment des attaques à la machette, alors que la France vivait, quant à elle, l’horreur d’un camion fou sur la très célèbre promenade des anglais à Nice.

Nous ne ferrons pas l’impasse sur les évènements ayant touché le reste du monde. En effet, il serait impossible de citer les innombrables attaques mais nous retiendrons le bilan catastrophique de la triple explosion près du sanctuaire chiite de Sayeda Zeinab au sud de Damas en Syrie, où plus de 70 personnes seront tuées. Le 4 mai 2016 le Congo donnait à son tour les répercussions d’un terrorisme extrémiste internationale puisque la communauté chrétienne perdra 34 de ses membres, égorgés. Malheureusement, la liste pourrait être encore bien plus longue…

Enfin dans un monde de plus en plus connecté, où les réseaux informatiques d’un ministère, d’une gare ou bien d’une centrale nucléaire peuvent être soumis à des « cyber attaques », le cyber terrorisme devient une véritable menace pour nous tous, tant ces secteurs sont stratégiques pour nos économies.

Une réflexion sur “Le terrorisme : d’hier à aujourd’hui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s