Jean Moulin 2.0

Lorsque la République est malade, Cincinnatus, résistants ou Jedis volent à son chevet. Mais les régimes ont les gardiens qu’ils méritent. La nouvelle avant-garde antifasciste, c’est celle de Bedos qui compare le FN au NSDAP, de Biolay qui fredonne « le vol noir des corbeaux » quand il voit le score du FN, celle qui résiste sans risque ni efficacité, et dont la dernière pétition m’a fait réagir : https://lc.cx/JFig (idée de jeu: buvez quand vous trouvez un nom connu dans la liste des 100 signataires).

A force de restreindre notre cinéma historique à la même période (les fameuses HLPSDNH) et aux mêmes poncifs (occupation-collaboration), les rôles des passeurs-résistants qu’ils incarnent sont montés à la tête d’une poignée d’intermittents désœuvrés qui ont fini par croire que le fascisme était vraiment à nos portes (c’est surestimer Le Pen) mais qu’ils allaient nous en protéger (là, c’est se surestimer). « … le Front national promeut  […]des idées racistes, antisémites, xénophobes et nationalistes. Le Front national est aux portes du pouvoir. Nous appelons à faire barrage à Marine Le Pen lors de la prochaine élection présidentielle.» Moi, je ne vois pas l’incompatibilité entre art et nationalisme (voir les artistes de gauche du 19e ). Mais surtout, je me demande pourquoi Yann Moix, Guy Bedos ou Léa Seydoux se permettent de me donner une consigne ? Est-ce qu’un électeur va se dire « Mon CDD a été délocalisé en Bulgarie, ma voiture a été cramée deux fois, on deal du shit à la sortie de l’école de mes gosses, ça fait trois ans que je suis en attente pour un HLM…mais d’un autre côté, j’ai vraiment pas envie que Jeanne Moreau se casse si Marine passe. Allez, je vote Macron ».

Et puis, qui à part eux les voit résistant ? En 39-45, auraient-ils vraiment pris le maquis ? Les meilleurs auraient plutôt gagné Londres (comme aujourd’hui quand ils sont riches). Ironie, ces chantres de l’ouverture qui en 2015 écrivaient « vous pensez « assainir » notre pays […] en fermant portes et fenêtres alors que nous pensons, à l’opposé, qu’il faut les ouvrir pour aérer nos esprits troublés au point que certains voient en vous un recours. », oublient que la plupart ne doit sa survie qu’au protectionnisme culturel qui finance ceux qui exposent et achètent leurs toiles incompréhensibles et leur cinéma médiocre (notre « exception culturelle »). Ne me dites pas que nos derniers succès potables (Intouchables, Bienvenue chez les Chti’s, Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?), primés par défaut, par habitude ou par conformisme, seront un jour étudiés dans les écoles d’histoire du cinéma. Le cinéma français, aucune grande franchise depuis les Emmanuelle (si vous voulez savoir ce que c’est, passez en navigation privée). D’ailleurs, un ami étranger qui défendait contre moi « La vie d’Adèle » me disait, taquin : « –Il y a des scènes encore mieux que dans les films d’adultes ». Certes. Le X, avenir pour notre 7e  art?

Un présidentiel prescient a dit « l’art français n’existe pas plus ».

illu article 1

Une réflexion sur “Jean Moulin 2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s