Automatisation du travail ; Métro, Robot, Dodo ?

Aujourd’hui, nous savons que la numérisation du travail est inévitable. En effet elle est un facteur clé qui influencera l’avenir du travail au cours des prochaines décennies. Si cette numérisation fascine , elle soulève aussi de nombreux débats. On peut alors se demander si elle ne constituerait pas une échappatoire à la célèbre devise « Métro, Boulot, Dodo » ou si au contraire elle ne ferait que renforcer le chômage, les inégalités, et nous enfermer dans une spirale  numérique.

Depuis la nuit des temps l’homme conçoit  pour se simplifier la vie. Ainsi quand l’homme a eu besoin de communiquer, d’écrire, de compter et de s’informer,il s’est donné les moyens d’y parvenir. De la machine à écrire à l’ordinateur tactile, ou encore du vibraphone à l’iPhone 7, en à peu près en siècle nous avons assisté à une véritable révolution technologique, et ce n’est que le début. Après avoir remplacé une grande partie de nos actions par le numérique, il est dans la suite logique des choses de remplacer le travail des hommes . Les premières automatisations ont en effet déjà eu lieu, et se banalisent de plus en plus , notamment l’exemple des caisses automatiques en magasin.

À cette avancée technologique vient se poser la question du chômage. Il existe aujourd’hui plus de 10 000 métier et pourtant 9,3 % de la population est au chômage. Alors qu’en sera-t-il quand le nombre d’emplois disponibles aux humains se  verra  baisser  nettement ? On peut établir plusieurs hypothèses… La première est de se dire que la disparition de certains métiers donnera naissance à de nouvelles générations de métiers liés au numérique. De plus , même si le besoin de main-d’œuvre diminue, cela n’entraîne pas forcément une baisse d’emploi mais plutôt une réduction du nombre d’heures de travail. Donc bien que l’on puisse assez facilement écarter l’hypothèse du chômage « technologique », il est très probable que l’automatisation du travail amène  des inégalités, notamment dans l’accès au travail .

Nous avons aujourd’hui un marché du travail diverse et varié, qui offre plus ou moins à tous l’opportunité de réussir dans le domaine dans lequel il aspire. Mais que feront nous des ouvriers, des caissiers et de tous ces employés dont les emplois vont disparaître et qui n’auront  ni la capacité , ni l’envie de faire un métier dans le domaine du numérique ? Les métiers tels que serveurs et caissiers qui aidaient les personnes sans diplôme a gagner leurs vies disparaîtront et ils devront alors se réorienter. Donc l’automatisation du travail entraînera avec lui la réduction du choix.

Enfin le fait de remplacer les hommes par des robots, peut nous amener à cette réflexion  : cela va-t-il vraiment améliorer notre vie ?

Tout d’abord, notre système, reposant sur le capitalisme, ne va pas changer . Il faudra produire toujours plus, et nous serons contraints de travailler et de vivre avec les objets technologiques dernier cri.  Numériser le travail, pourrait aussi nous réduire à devenir des sortes de robots dépendants aux nouvelles technologies , et incapable de fonctionner sans , qui effectuent docilement les mêmes gestes tous les jours au service de notre société.  » Metro, Boulot, Dodo » pourrait donc se remplacer par  » Metro, Robot, Dodo « , avec toujours ce même schéma d’obéissance et de routine que tout le monde suit.

Mais alors  ne va-t-on pas finir par  perdre notre humanité ? Le fait de savoir que nous sommes remplaçables par des machines effraie, car on finit par douter de notre propre utilité dans la société. Nous avons également peur ne plus savoir effectuer des tâches manuelles, ou même de réfléchir par nous même, et de devenir dépendant, voir inférieur aux robots. Pourtant nous sommes capables de ressentir des émotions d’avoir un avis  multiple et contradictoire qui font notre authenticité. Et le progrès, aussi nocif soit-il, ne nous empêchera jamais de rester qui nous sommes : des être simplement, purement, sincèrement  humains.

Article coécrit entre Fanny LARDILLIER et Quentin MEYER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s