Le sport à Combat. Pourquoi ?

En voyant la création d’une rubrique « sport » sur le site de Combat, certains parmi vous ont peut-être bondi de leur chaise ou fait des gros yeux, se demandant qu’est-ce qui avait bien pu passer par la tête de la malheureuse Charlotte Meyer ! Ayant eu l’idée d’ajouter cette rubrique, nous avons eu le sentiment qu’une petite clarification pouvait être nécessaire afin de justifier ce choix, car oui, sport et Combat sont compatibles. Explication.

Depuis très longtemps déjà, à l’instar des Jeux Olympiques antiques, des compétitions d’ampleurs mondiales, le sport – qu’il nous intéresse ou pas – a toujours su fédérer autour de lui, rassembler les gens, les cultures. Il permet de partager des valeurs communes comme le respect, la tolérance, la fraternité ou encore le fair-play.

Nous avons tous au moins un terrain de sport, une piste, un bois ou autre près de chez nous pour s’essayer à une activité physique. Ajoutée à la grande diversité de disciplines sportives existantes, chacun de nous peut y trouver son compte. De fait, certains n’en pratiquent pas par choix, d’autres car ils ne peuvent pas pour des raisons physiques. D’autres vont le suivre ou le pratiquer en tant que passionné ou fervent supporter. Enfin, certains choisissent de faire de nombreux sacrifices pour en faire leur métier. Cette multiplicité des visions du sport en fait un véritable microcosme de notre société.

Le sport nous fait vibrer, nous transcende, nous énerve parfois, nous fait sourire – ou pleurer -, nous rend stressé, euphorique, nous enthousiasme, nous permet de s’évader en se dépensant. Heywood Hale Broun disait que « Le sport ne forge pas le caractère. Il le révèle. » Le sport est également le moyen de mieux connaître son corps et ses limites, d’oublier ses soucis durant l’instant d’un effort. Il est un vecteur de vie et d’émotions.

Mais le sport ne se résume pas à ces belles valeurs. Tout n’est malheureusement pas rose. Il y a – et l’expression est plutôt de circonstance – ce qu’on appelle le revers de la médaille. Celui-ci représente un foyer de sujets de fonds très intéressants à traiter, car certains doivent être dévoilés, soutenus, combattus.

Pour toutes ces raisons, ouvrir une rubrique « sport » au sein de notre média prend tout son sens.  Elle ne tend pas à commenter des résultats sportifs, des transferts et autres, comme pourrait le faire un journal généraliste. Il s’agit de compléter notre fresque humaine où passions et opinions aiment à se confronter, avec une volonté de subjectivité et d’engagement. L’oublier serait revenu à négliger que ce domaine fait partie intégrante de notre société et, surtout, de notre manière de vivre.

« Pourquoi mépriserait-on la passion pour le sport alors même qu’on encense celle pour l’art, la philosophie ou la science ? » -Jean Dion

Article rédigé avec la collaboration de Charlotte MEYER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s