TOP 10 des militant.e.s politiques insupportables après une défaite électorale (aucun ne vous étonnera vraiment)

« En politique on est vachement balèzes. Surtout en politique française. On a des hommes politiques que le monde entier nous envie. D’ailleurs ils pourraient venir les chercher, je ne sais pas ce qu’ils foutent », lançait déjà un certain Michel Colucci en 1979 au théâtre du Gymnase.

Encore aujourd’hui, on ne peut que foutrement lui donner raison, à condition de compléter : certain.e.s simple militant.e.s valent également le détour.

Si d’aucuns plongent déjà en dépression, à la suite de ce désastreux premier tour des législatives, je les invitent à sécher leurs larmes, et à vivement se marrer avec moi du malheur des autres.

Voire du leur, mais il n’y a qu’en étant cruel avec les autres dans l’anonymat qu’on reprend publiquement confiance en soi, disait un émérite inconnu¹.

Bref, vous l’aurez compris, dans le lot, toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé (ne serait-ce que l’espace d’une élection) est possiblement faite exprès.

Ou pas. A vous de voir.

giphyN°1 – La jeune socialiste (Lilloise)

Elle est dans ta promo, tu la croises toute l’année, vous êtes dans le même TD de socio, et parfois elle te glisse même un regard complice (quoique dédaigneux) quand tu lui tend un tract de Solidaires Etudiant.e.s. Tu reconnais sa sympathie. Parfois tu as même envie de partager un peu de ta conscience marxiste avec elle. Tu veux la sauver, l’extirper de cette impasse, mais elle, toujours, après chaque dimanche de nouveau massacre, elle « ne comprend pas » parce que « c’est injuste ». Tu as pitié, mais en même temps ça t’agace. Laisse la tomber, cette fausse bourgeoise finira tôt ou tard à En Marche.

giphy (1).gif

N° 2 – Le vieux socialiste (d’Evry)

Lui, il est bien pire. La jeune avait son petit côté kawaî, sa naïveté un brin attirante, un poil ridicule. Mais lui, décidément, rien à sauver. La Rose et le poing il y croit dur comme fer. Il perd des points années après années, mais il se figure qu’il est toujours en 81, tout en collant les affiches de Manuel Valls. Sa défaite à lui, c’est celle de la pensée à gauche. Seule chose que tu peux lui souhaiter ? Qu’elle se confirme aussi dans les urnes dimanche prochain.
tumblr_inline_o0aekz7fxm1s9x8us_540N°3 – Le filloniste (quelque part à Chambord, ou n’importe où dans la Sarthe)

Si ce Pokemon est en passe de devenir une espèce protégée, c’est parce que dorénavant, il se montre péniblement. En ces moments difficiles pour la droite du parti, le filloniste souffre terriblement, tout comme ses homologues pro-Sarko, Wauquiez & cie d’ailleurs, qui croyaient reprendre la suite easy, et qui se retrouve plus potes avec certains du FN qu’avec leurs anciens amis, déjà acheté.e.s par Macron. Ayez compassion, faites un petit chèque pour nos pauvres escrocs, et priez pour eux à notre Sainte Mère l’Église en sa matérialisation temporelle (j’ai nommé Sens Commun pour les intimes).

tenor.gifN°4 – Le frontiste, (alias Jean-Momo, de St-gosier-sur-Pomellette)

Tu le voyais déjà tout fier, avec ses lunettes rondes d’avant-guerre et sa gueule de collabo-aigri, s’enfilant un cubi de rouge au bar du coin pour fêter son 2ème tour promis. Il pensait que « Marine pouvait gagner en 2017 ! ». Et il finit par perdre 10 points dans son coin par rapport aux régionales. Termine à 14 au natio. Et pleure.  Ça fait toujours plaisir.

anigif_enhanced-15884-1432812596-2.gifN°5 – La trotskiste (allégorie d’une chieuse)

Pour elle, quoi qu’il aurait pu arriver, de toute façon, c’était une raison suffisante pour se sectariser encore un petit peu plus. Et finir par rallier le CCR. Pour se pâlucher encore les neurones, et accuser la terre entière d’avoir donné un maigre tribut d’opposition au réformisme petit-bourgeois et au néo-chauvinisme mélenchonnien, alors qu’on pouvait voter pour le NPA (sig) ! Bon, bien que cela ne serve toujours politiquement à rien, ça fait toujours passer le temps.

Après je dis ça, je tiens à m’excuser par avancer pour mes ami.e.s du POI, qui je reconnais, sont quand même sympas (et certain.e.s de LO, qui en dépit de leur élucubrations minoritaires, tiennent une ligne franche et lisible depuis 1956).

ecrivain-hysterique.gifN°6 – Le toto (du dimanche)

Qui ne vote pas (depuis toujours selon lui, ou alors juste pour Alessandro di Giuseppe par ce que c’est marrant), mais qui, vois-tu, connais tout mieux que tout les autres puisque il a lu Bakounine et la Reine de Neiges avant tout le monde, lui !

source.gif

N°7 –L’insoumis (autodérision)

On est parfois bien dur avec son propre camp. Mais là, j’essuie une sacré claque. Je pense qu’on a nos tords. Quelques un. Evidemment. On est parfois très imbus, et intransigeant.e.s. Mais le résultat final donne quand même raison à notre stratégie générale. Ceux qui ne le reconnaissent pas sont malhonnêtes. Simplement. C’est notre méthode qui est gagnante. Pas celle du vieux rouge qui tâche. Pas celle des faux-soc’ qui ne comptent plus que sur leurs notables. Ce qu’il reste de gauche doit le comprendre. Ou continuer à nous faire de l’ombre, et dans ce cas je leurs souhaite bien du courage avec leurs consciences.

tenor (1).gifN°8 – Le coco

Stable à 3%. C’est sans commentaire. Ressaisissez-vous les gars. Comprenez. Svp. On a besoin de vous.

Too-bad-so-sad-bye-bye-o.gifN°9 – Le « faux » macronnien (Haut-alpin)

Mais vrai fossoyeur du Code du travail, infaillible soutien de la hausse de la CSG, promoteur et défenseur acharné de l’inscription de l’État d’urgence dans le droit commun. Sinon, à part ça, il aime bien parler de l’ « identité du territoire », de l’A51 (sans aucun rapport avec les prérogatives des députés), ou de réparer l’escalier de l’arrêt de bus du quartier de Forest d’Entrais à Gap. Il a finalement terminé à moins de 8 %. C’est dommage, car finalement, si on le regarde objectivement, il était bien meilleur  que la vraie candidate En Marche.

337e2ff17914e7a4d30a9aa617a7683e.gifN°10 – Jean-Christophe Cambadélis
Lui, quoi qu’on en dise, il mérite. Finir éliminé dès le 1er tour, c’est bien fait. Vous pouvez vous permettre de le dire. Sauf si vous habitez dans la 16ème circo de Paris. Auquel cas, faites attention à ne pas vous prendre de micro dans la gueule quand même.

Bref, en tout les cas. C’est un ras de « Marais » pour la Plaine en Marche comme aurait dit Robespierre ! On va dérouiller !

 

Allez, salutations à tou.te.s les gros nul.le.s électoraux que nous sommes ! Ça ira mieux demain …

… ou dans 5 ans !

¹C’est de moi. Je reconnais : je me suis auto-cité. Enfin, j’ai crée pour l’occasion une citation dont je me targue par la suite pour me donner l’ai intelligent. J’avoue tout. Allez. Même pour le Rainbow Warrior tiens. Et même pour le petit Gregory. Bref, pardon aux familles, tout ça.

 

Une réflexion sur “TOP 10 des militant.e.s politiques insupportables après une défaite électorale (aucun ne vous étonnera vraiment)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s