LA SICILE, ENTRE TERRE ET MER

Les cours sont finis. Les week-end prolongés s’enchaînent. Les vacances approchent. Pour autant, tu n’as encore aucun projet de défini. Tu veux partir, mais pas trop loin quand même. Tu veux du dépaysement, mais la plage à proximité. Tu veux un ventre plat, mais pour autant ne pas te priver de bon repas. Combat a trouvé la destination qu’il te faut. La seule, l’unique, la vraie. La Sicile. Cette petite île, au sud de la jolie botte italienne, aux multiples facettes. Là, tu pourras profiter de la plage, mais aussi alterner avec des randonnées sur des sites grecs. À l’horizon, tu apercevras les montagnes, les cratères, côtoyant le fameux volcan : l’Etna. Tu ne sauras quel parfum choisir pour ta brioche-glace, ni même si tu dois opter pour les traditionnelles pizzas, pâtes ou encore salades. Tes cinq sens seront en éveil dans cette merveilleuse région. Tes yeux n’en reviendront pas de tant de beauté. Tes papilles et ton palais attendront patiemment que la fourchette  vienne dans ta bouche. Ton ouïe appréciera le calme qui sévit en haut des montagnes et l’agitation de la population. Ton toucher t’accompagnera à chaque visite. Enfin, ton odorat détectera les effluves de la pizza Margherita.

Que faire en Sicile ? Combat t’aide alors à préparer ton séjour en terre inconnue…

TRAPANI

Trapani est une ville très agréable. La mer couleur turquoise et ses vagues qui se fracassent contre les rochers apaisent. Déambuler le long de la mer, et marcher à travers la ville sans savoir où nos pieds nous mènent. Entre terre et mer.

DSC_0690.JPG
Un petit coin de paradis à Trapani. © Marie Desevedavy

 

Après être resté longtemps à même le sol, pourquoi ne pas prendre un peu de hauteur ? Direction la télécabine de Trapani pour se rendre à Erice, un petit village fortifié particulièrement touristique. Des rues pavées, étroites et plus que raides, mais qui en valent la peine. Vraiment. Découvrez-y le Château de Venère d’où vous aurez une vue à 360° de la ville.
Enfin, un petit détour aux salines de Trapani s’impose, réserve naturelle protégée de marais salants. Un petit moulin à vent fait office de point de repère. Une fois sur place, une montage de sel surplombe l’espace. L’eau, quant à elle, possède des reflets rosés sous l’effet du sel.

DSC_0751.JPG
Après avoir pris le télécabine, Erice et sa vue 360° © Marie Desevedavy

 

SAMBUCA DI SICILIA + SELINUNTE

Non loin du site archéologique de Selinunte, une petite ville couleur pastel, Sambuca di Sicilia dans laquelle se trouve une imposante et impressionnante église. Santuario di Maria. Afin d’y ajouter un peu de gaieté, des lampions rouges et verts sont suspendus aux quatre coins des rues. Patriotisme italien. Si vous continuez d’arpenter encore un peu le quartier, vous arriverez sur ce qui apparaît être un ancien temple grec. De là, une vue imprenable. De la verdure à perte d’horizon. Une bouffée d’air frais. Un calme remarquable. Cette ville mérite amplement son titre de Borgo de borghi, autrement dit du plus beau village d’Italie, reçu en 2016.

Saviez-vous que la Sicile était une ancienne possession grecque ? En vous rendant sur le site de Selinunte, vous en aurez réellement conscience. Cet endroit est véritablement incroyable. Des temples ici et là. Des vestiges, des pierres, des restes cachés par ces herbes hautes et sèches. Un spot idéal pour les amoureux de la photographie ! Non loin de là, un musée archéologique concentrant petits et grands objets datant de la période gréco-romaine. Puis, une seconde partie du site se trouve à cinq minutes du premier. Là, un seul temple, qu’on ne peut approcher de trop près. En revanche, vous pourrez gambader pour être, une nouvelle fois, entre terre et mer.

DSC_0844.JPG
Le site archéologique de Selinunte. © Marie Desevedavy

 

SIACCA

Des marches en mosaïques colorées vous guideront en haut de cette ville où palmiers et mer vous attendent. Un décor à couper le souffle.

DSC_0886.JPG
© Marie Desevedavy

AGRIGENTO

Un nouveau site greco-romain vous attend. La valle dei templi. La vallée des temples. Comme son nom l’indique, des temples partout. Pour autant, on ne s’en lasse pas. Vestiges ou non, ce décor attire et intrigue toujours autant. Des petits chemins vous permettront également d’avoir une vue encore plus spectaculaire sur la ville et le site protégé du patrimoine de l’UNESCO. Vous passerez aussi devant ce fameux temple précédé d’une imposante statue en bronze représentant Héraclès. Enfin, un peu…d’exotisme avec quelques charmants boucs qui vous observeront…patiemment.

DSC_0946.JPG
La statue d’Héraclès dans la valle dei templi à Agrigente. © Marie Desevedavy

 

SIRACUSA

Que dire ? Entre ancienneté et modernité, entre terre et mer, Syracuse offre à ses touristes un décor hors norme. Une grande place, immaculée, où trône la solennelle cathédrale d’Ortygie, contraste avec une balade le long de la mer lonienne, bleu turquoise.

DSC_1101.JPG
La cathédrale d’Ortygie à Syracuse. © Marie Desevedavy

 

NOTO

Ses rues étroites ne facilitent pas la conduite. Pour autant, une fois sur place, les complications survenues sont rapidement oubliées. L’une des plus belles églises de la région est à l’entrée de la ville. L’église de San Dominico. Voluptueuse, épurée, ses hauts plafonds et ses vitraux vous laisseront de marbre. Puis, une fois la granita au citron finie, la grande place est à proximité. Assis sur les marches, dos à la majestueuse cathédrale de Noto et face au Palazzo Ducezio où se trouve la mairie, le temps passe. Rêvasser devient facile à cet instant. Si l’exposition a encore lieu lors de votre séjour, vous aurez la chance d’admirer le travail effectué par des collégiens en l’honneur de Monte Carlo : une rue parsemée de fleurs, chaque œuvre représentant une église, un oiseau, etc.

DSC_1180.JPG
Le Palazzo Ducezio, à Noto. © Marie Desevedavy

 

CASTIGLIONE

Cette ville est excellente pour les amateurs d’église ! On en compte plus d’une quinzaine, allant de la plus baroque, à la plus moderne. Tous les styles sont réunis pour vous séduire au moins une fois.

DSC_0338.JPG
Eglise de San Bartolomeo © Marie Desevedavy

ETNA

Le must du must. L’ETNA. Ce non moins célèbre volcan sicilien. Plusieurs options s’offrent à vous. Le fleuve d’Alcantara, à savoir les gorges du fleuve. Si vous ne craignez pas de marcher sur des galets et autres pierres pointues, dans une eau claire et assez froide, il faut le reconnaître, et à contre-courant, alors vous pourrez vous baignez dans cette crique rocheuse.
Ensuite, un coup de cœur. A Mojo Alcantara, vous apercevrez une grande montagne marron. D’extérieur peu chaleureux, il s’agit en fait d’un cratère. Il est possible d’y grimper, et vivement conseillé ! En haut, des moutons et leur berger vous attendent, tout comme la vue imprenable. Une végétation et des couleurs qui contrastent avec la première impression.
Enfin, l’Etna en lui-même. Les laves volcaniques ont laissé derrière elles milles et une surprises. Des petites pierres légères de l’Etna en souvenir vous repartirez avec. Tout petit cratère, pierres, sol noir, montagne verte et végétation, tout les ingrédients sont réunis pour que vous en preniez plein les yeux.

DSC_1011.JPG
L’Etna et ses laves volcaniques © Marie Desevedavy

TAORMINA

Récemment a eut lieu le G7 à Taormine. Le dispositif policier était assez impressionnant à une semaine de sa tenue. Pour autant, cela n’a rien enlevé au charme de cette magnifique ville. S’il y a bien une ville que je recommande, c’est celle-ci. Avant d’attaquer ce qui donne tout son charme à Taormine (l’arène et une vue à couper le souffle), allez donc regarder les vestiges d’un petit théâtre romain, l’Odéon. Maintenant, rendez-vous au théâtre grec de Taormine, l’a.r.è.n.e. Le plus haut possible dans les gradins. Et asseyez-vous. Contemplez. À droite, l’Etna en éruption. À gauche, la mer. Derrière, la plage, la mer, la ville. Continuez de prendre de la hauteur et d’apprécier ce patrimoine et cette nature.

DSC_1256
Le théâtre grec de Taormine vous offre une vue imprenable sur la beauté sicilienne.                       © Marie Desevedavy

En somme, vous aurez compris que cette région italienne regorge de secrets, et est une vraie bouffé d’air frais. Non seulement tous les éléments de la Nature sont réunis, mais autre bon point, en Sicile, vous n’aurez pas à vous soucier de votre budget. Les prix pour se restaurer sont plus qu’abordables (3€ une pizza Margherita, 2€50 l’arancini, 3€ la glace-brioche, etc). La seule difficulté que vous aurez sera donc de faire un choix entre différents mets. Enfin, cette partie de l’Italie est aussi malheureusement connue pour sa mafia (Cosa Nostra). Alors oui, il vous sera peut-être demandé quelques pièces dans un parking ou dans des toilettes publiques. Mais cela ne devrait pas gâcher le merveilleux séjour qui se profile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s