A vous, écolos de droite

    Souvent, on associe la notion d’écologie à la gauche, mais d’où vient cette exclusivité? Sans doute de l’histoire de l’écologie, qui, il est vrai, est une idéologie de gauche, à la base. Pour autant, aujourd’hui, une nouvelle tendance se crée. Des nouvelles visions de l’écologie naissent, et elles ne riment pas forcément avec gauche.

Chère personne “de droite”,

Tout le monde sait combien de fois j’ai pu débattre avec toi, sur des sujets très variés, intéressants, et sur lesquels, pour autant, nous n’avons jamais pu trouver d’accord. Combien de fois as-tu fustigé le mariage gay alors que je le félicitais? Combien de fois as-tu applaudi la Loi Travail ou l’as-tu critiquée car “elle n’allait pas assez loin”, pendant que je me mobilisais contre celle-ci? Combien de fois encore as-tu parlé d’assistés en désignant une bonne partie des Français pendant que moi je me pavanais d’avoir un système social tel que le nôtre? Combien de fois encore, as-tu critiqué le protectionnisme économique par moi soutenu et vu d’un mauvais oeil mon libéralisme sociétal exacerbé? Je ne saurais compter, tellement elles sont nombreuses. Mais aujourd’hui, peu importe. Je ne veux pas parler de tout cela. Non aujourd’hui, je voudrais te dire, cher ami de droite, que ces divisions idéologiques, aussi profondes soient-elles, comptent peu. Aujourd’hui, je voudrais te dire que le problème est bien plus important que de savoir si Jean-Michel mérite ou pas d’avoir les allocs’. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de savoir si le mariage gay mène notre société vers la décadence. Non, aujourd’hui il est l’heure de se mettre d’accord. Mais de se mettre d’accord sur quoi, me diras-tu?

19718512_1485095431555273_8424404_o.png

Je te répondrai, très simplement, par un constat tout simple, tout bête et pourtant si véridique: la Terre va mal. A part Donald Trump et sa petite bande de fous furieux, quelqu’un peut-il encore croire le contraire? Les chiffres sont clairs, les données ne mentent pas. “Oui, mais cela je le sais déjà”, me répondras-tu. Oui, tu le sais déjà. Mais là n’est pas le problème. Le problème est que, aujourd’hui, l’écologie demeure encore trop une exclusivité de la gauche. Oui, un homme de gauche qui dit ça, vous avez bien entendu. Mais avant d’être de gauche, je suis par-dessus tout écologiste. C’est ce qui me définit en premier, c’est remarquable à des centaines de kilomètres chez moi. Je souhaiterais juste alors te dire qu’il est temps, au moins sur ce point, de se mettre d’accord. Il est temps que l’écologie devienne un problème de droite également. Cela tarde encore trop: les hommes politiques de droite, ou du moins les plus expérimentés, pensent sans doute que c’est impossible, que les “écolos” doivent être de gauche. Je leur dis que c’est faux: non pas parce que j’ai envie de les contredire, mais parce que je vois, de plus en plus, des jeunes de mon âge, de droite, s’investir dans des causes écologistes. De plus en plus, je croise des personnes de droite qui sont scandalisées par la manière dont on traite notre planète. La société civile se conscientise, les hommes politiques encore trop peu.

C’est pourquoi je t’écris cette lettre, cher ami de droite. Parce que je sais que, toi aussi, tu te soucies de l’avenir de tes enfants, de tes petits-enfants, ou de ceux de tes amis. Parce que, qu’on soit riches ou pauvres, communistes ou ultralibéraux, catholiques ou musulmans, de droite ou de gauche, nous vivons tous sur la même planète. Et nous n’en avons pas encore trouvée une pour la remplacer. Parce qu’il faut bien un endroit pour continuer à débattre sur les allocs’, sur les droits des homosexuels, sur la laïcité, sur les chômeurs, sur la police. Je t’écris, cher ami de droite, pour que, enfin, nous nous rejoignons dans cette cause. Commençons à limiter l’utilisation de pesticides, imposons une législation respectueuse de l’environnement, arrêtons de détruire les ressources naturelles, développons ensemble des technologies pour mieux concilier notre présence sur Terre avec le respect de la Nature. Cela doit bien commencer quelque part, alors commençons par là. Le plus vite nous le ferons, le plus vite les pouvoirs publics et les partis politiques se sentiront tous obligés de répondre à cette problématique. Le seul moyen de continuer à être de gauche et de droite, et de continuer à être tout simplement, c’est d’agir ensemble, de s’unir autour de cette cause si importante pour tous. Alors, travaillons plus pour gagner plus (de respect envers notre Planète).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s