Des nouvelles du festival d’Avignon…

C’est la 71e édition du festival cette année. Un évènement d’une durée d’environ un mois qui habille la ville d’une robe festive. Ce festival se décompose en deux grandes catégories, le IN et le OFF. Le premier se compose de pièces dites « classiques »  mais aussi, grâce aux nombreuses  subventions,un lieu d’exposition pour les nouvelles grandes créations. Le IN apparaît comme la vitrine du théâtre public, le théâtre français par excellence qui s’exprime avec des pièces de plusieurs heures. Le OFF quant à lui, est bien moins officiel, et d’une diversité richissime : grands classiques français ou internationaux, cirques, mimes, clowns, one man show, danse, groupes de musique… Une multitude de propositions, du théâtre pour tous et pour tous les goûts!

Avignon est également un lieu stratégique pour les artistes, un tremplin, une possibilité de se faire repérer par les professionnels qui viennent déceler la perle rare. Avignon est donc un moyen efficace pour les artistes de montrer leurs talents et de faire de la « pub » pour leur spectacle.

Nous avons sélectionné quelques spectacles, assez divers, pour vous, festivaliers qui clôturez ce mois marathonien, ou pour vous qui attendez que les spectacles partent en tournée ou s’en viennent à la capitale …

Résultats de recherche d'images pour « les créanciers frédéric fage avignon »Si vous aimez les imbroglios vous ne serez pas déçu par « Les créanciers » d’August Strindberg. Cette pièce mise en scène par Frédéric Fage nous dépeint les ravages de l’amour où chacun est créancier de l’autre. Le triangle amoureux se compose d’une romancière célèbre et de deux hommes qui se disputent son coeur : manipulation, tromperie, stratagèmes machiavéliques, les ingrédients de la tragédie sont tous présents et révèlent l’âme tourmentée de l’auteur.

 

Dans un style tout autre, la pièce « Mon ange » nous retrace le destin  extraordinaire d’une jeune fille kurde, interprétée par Lina El Arabi, 21 ans, qui s’engage, malgré elle, dans la résistance contre DAECH en Syrie. Elle fait partie de ces élites, commandos de femmes qui se battent contre les terroristes islamistes à la frontière entre l’Irak et la Syrie. Dans une mise en scène qui plonge le spectateur dans une ambiance relative à la peur, ce dernier est sur le qui vive, suspendu aux lèvres de la jeune femme. Une pièce qui ne laisse pas indemne et qui nous initie à un combat et un type de violence mal-connus.

 

Résultats de recherche d'images pour « les petites reines justine heynemann »Sur une note plus légère, « Les Petites Reines« , au théâtre des Béliers ont retenu mon attention. C’est l’histoire de trois jeunes filles, sacrées « boudins de l’année » par des élèves de leur établissement qui se lancent le pari fou de faire Bourg en Bresse ( leur ville natale) -Paris en vélo. Avec humour et légèreté, cette pièce dénonce le machisme mais aussi les moqueries adolescentes dont peuvent être victimes certains enfants ( et notamment les filles).C’est donc une pièce qui mêle humour, détermination, amitié et féminisme en 1h20 de prestation. Les Petites Reines est une adaptation du roman de Clémentine  Beauvais ( 2015), mis en scène ici par Justine Heynemann.

 

Vous aimez le cyclisme et  suivez le tour de France ? En réalité ce n’est pas un pré requis Résultats de recherche d'images pour « anquetil tout seul avignon »pour apprécier « Anquetil Tout Seul ». Cette pièce sur le célèbre coureur cycliste français des années 60, dont le personnage éponyme est interprété par Matila Malliarakis, nous fait voir de plus près le quotidien d’un champion. Entrainement, course, compétition, détermination, et mental d’acier sont les composants d’un grand sportif. Dans une mise en scène qui mêle images d’archives et prouesse du côté des artistes, Anquetil tout seul est une pièce à ne pas manquer !

 

Nous avons évoqué la diversité du festival dans les choix proposés aux spectateurs, et la musique est aussi un composant essentiel de cet évènement culturel. Et c’est avec « Les Fouteurs de joie«  que nous aborderons l’angle musical. Dans leur nouveau spectacle « Des étoiles & des idiots », ils nous transportent une nouvelle fois dans leur monde déjanté et enjoué. Auteurs et compositeurs, les chansons, bien qu’ humoristiques, portent de réels messages et peuvent se transformer en « musique engagée ». Les cinq interprètes sont par ailleurs de très bons musiciens puisqu’ils jouent tous de différents instruments, un spectacle qui en vaut le coup!

 

Que serait le festival d’Avignon sans humour ? La tragédie du dossard 512, qui joue Image associéepour la troisième année consécutive en Provence est un réel succès. Au théâtre du chêne noir, ce seul en scène ( avec Yohann Metay) ne vous laisse pas de répit. C’est l’histoire d’un homme qui se trouve malencontreusement engagé dans un « ultra-trail » autour du Mont Blanc alors que le sport est pour lui un antagonisme. On le suit pendant près d’une heure et demie à travers son parcours éreintant et haletant (à prendre dans les deux sens du terme) plein de rebondissements et de péripéties sans fin. Vous y découvrirez que les marmottes peuvent parler, que les mirages en montagne existent et que 170 km de course c’est vraiment très long!

 

 

Affiche du festival : © Ronan Barrot

Pour plus d’informations, consultez le site du Festival d’Avignon 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s