12 septembre 1494

Cognac, 12 Septembre 1494.

Ce jour fût mémorable pour le duché d’Aquitaine. L’histoire débute un certain 12 Septembre 1494 par une belle journée d’arrière saison, ma foi bien ensoleillée. La ville, d’ordinaire paisible tremblait inopinément sous les pleurs intenses, se faisant entendre depuis les fenêtres du château de Cognac, jusqu’au bord du fleuve Charente. A l’intérieur, le ballet des gouvernantes et autres domestiques, formait une sensationnelle symphonie de pas rapides et rythmés de larmoiements, le tout, raisonnant entre les épais murs. Naquit alors la progéniture qui allait dignement perpétrer la descendance des Capétiens : François d’Orléans. A ce moment-là, personne en ce 12 septembre 1494 n’aurait pu deviner l’avenir hors norme du nouveau né. Sa destiné royale allait bouleverser le paysage des arts et des lettres. Effectivement, les méandres de l’Histoire mèneront, deux décennies plus tard, le jeune François aux plus hautes fonctions du Royaume de France, en tant que Roi, sous le nom de François 1er. Mais alors se pose la question cruciale afin de comprendre comment un homme, qui deviendra Roi de France à 20 ans, a pu naitre dans une ville sans caractère à proprement parler royal et avec si peu d’influence pour l’époque. Effectivement, la branche des Valois d’Angoulême étant derrière celle des Valois d’Orléans dans l’ordre d’accession au trône de France. En effet, l’explication de ce paradoxe historique trouve sa réponse à la toute fin du XVème siècle. Nous sommes le 7 avril 1498 au sein du célèbre château d’Amboise, aujourd’hui en Indre et Loire. Un terrible drame vient de se produire. Le Roi Charles VIII mortellement blessé à la tête suite à une mauvaise chute, succombe de ses blessures. L’avenir du Royaume est en suspens, puisque les six enfants légitimes de Charles VIII et Anne de Bretagne sont soit mort-nés soit décédés. Aucun héritier mâle ne peut donc assurer la pérennité de la couronne. En conséquence de quoi, le cousin du défunt Roi, Louis d’Orléans, est appelé à régner sous le nom de Louis XII le 27 mai 1498, jour de son couronnement. De plus dès l’accession au trône Louis XII s’empresse de faire annuler son mariage avec Jeanne de France, fille de Louis XI, après 22 ans de mariage, étant donné qu’elle a été dans l’incapacité de donner un héritier à son mari. C’est ainsi qu’elle est déclarée inapte à « recevoir la semence virile » par le pape Alexandre VI, ce dernier procède alors à l’annulation du mariage. Toujours dans l’optique de perpétrer la dynastie, et par la même occasion de récupérer la Bretagne pour élargir le Royaume, Louis XII se marie à Anne de Bretagne, qui n’est d’autre que la veuve de Charles VIII son prédécesseur sur le trône de France…

 

download
Le château de Chambord 

Nonobstant cette deuxième union, naissent deux filles. Pourtant Anne de Bretagne décède précipitamment en 1514, laissant encore une fois le Roi sans héritiers masculins. C’est ainsi qu’est annoncé le mariage du Roi de France avec une certaine Marie d’Angleterre, qui n’est d’autre que la soeur du Roi Henri VII, nouant de ce fait une période de paix avec nos voisins anglais. Ce mariage aura également pour conséquence de ne fournir aucune descendance, puisque le Roi Louis XII s’éteint trois mois plus tard, en ayant manqué à son devoir d’offrir un successeur à son propre règne. Le trône de nouveau vacant, il fallut trouver un successeur au défunt Louis XII. Cependant, jusqu’au dernier souffle de ce dernier, le cours de l’histoire pouvait être renversé par une hypothétique grossesse de Marie d’Angleterre. Finalement, rien de cela ne se produisit. Et c’est ainsi que la providence se tourna vers le fils du Comte d’Angoulême son cousin germain, un indéniable François d’Orléans. La Couronne échoit alors à ce cognaçais, prince de sang et descendant de Charles V, sacré sous le nom de François 1er en la cathédrale de Reims le 25 Janvier 1515. En définitive, Cognac a vu naître il y a près de 523 ans, un des plus illustres Rois de France, qui plongea la Royaume dans l’air moderne et les fastes de la Renaissance. Le château de Chambord est l’emblématique exemple de l’époque d’un Roi, dont la salamandre reste encore aujourd’hui le symbole, par excellence.

Rendez-vous le mois prochain pour un nouvel opus historique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s