Un octobre entre la Chine et Wall Street

Le 1er octobre 1949, Mao crée la République populaire de Chine.

Cette déclaration intervient en pleine guerre civile chinoise qui opposa les nationalistes s’incarnant au sein du Guomindang ainsi que dans la figure de Tchang Kaï-chek et le Parti communiste chinois ( PCC) avec à sa tête Mao Zedong.

Quelles prémisses à cette guerre ?
Il s’agit d’un conflit qui dure depuis plusieurs décennies, plus exactement depuis 1927, mais qui prend un tournant important après la seconde guerre mondiale.
Cette déclaration se solde par le départ de Tchang Kaï chez qui installe, quant à lui, son gouvernement à Taïwan.
La Chine de Mao n’est reconnue que dans les débuts des années 70 par la communauté internationale. Cela se solde par une rencontre entre Mao et Nixon en 1971 mais aussi par l‘attribution du siège de l’ONU au conseil de sécurité, jusqu’à lors détenu par Taïwan.

Résultat de recherche d'images pour "jeudi noir 1929"
1929, Panique à Wall Street DR

Krach Boursier du 24 octobre 1929

Le Jeudi Noir ou « Black Thursday » a marqué profondément l’histoire et la société des années 30. Le système financier a assisté à l’éclatement inattendu et violent de la bulle spéculative qui se forma au cours des 18 mois précédent le krach à Wall Street.

Qu’est ce qu’une bulle spéculative ?
Les agents sur le marché suivent ce que l’économiste Minsk appelle le « paradoxe de la tranquillité ». Les agents économiques vont acheter des actions et des obligations sur le marché en adoptant des comportements mimétiques, c’est à dire qu’ils suivent les tendances générales. De ce fait, tout le monde achète le même type d’actions, ce qui fait mécaniquement augmenter le prix. Minsk explique que les bulles spéculatives se forment lorsque la situation économique est viable et incite de ce fait les agents à s’endetter pour acheter des actions qu’ils revendront plus chères. Le marché de Wall street s’inscrit donc dans cette optique et en quelques jours, certaines actions perdent plus de 43% de leur valeur.

Comment cela se traduit-il concrètement?
Les individus qui possédaient des actions voient leur bien perdre de la valeur et voient leur patrimoine s’effondrer. Hors, s’étant endettés fortement pour acheter des actions, ils se retrouvent avec des dettes faramineuses qu’ils sont incapables de rembourser, et sont ruinés.

Des répercussions désastreuses sur les économies américaines et européennes.
En Allemagne le chômage explose et la population vit dans la misère ce qui favorise la montée au pouvoir d’Hitler, qui y accède le 30 janvier 1933.
Aux USA, le chômage est lui aussi une conséquence directe de la crise. Roosevelt, alors élu en 1933 met en place une politique de New Deal, politique sociale et isolationniste, afin de contrer les effets pervers de la crise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s