11 novembre 1918

11 novembre 1918. Il est onze heures. Dans chaque ville et village de France, les cloches retentissent. Elles se font l’écho de la bonne nouvelle : la guerre est finie. Le soulagement est immense pour les Français, à qui on avait promis quelques mois de conflit et une victoire fulgurante. Les quelques mois étaient bien vite devenus quelques années et la victoire était assurée mais bien plus amère que prévue. Mais à la sonnerie enjouée des clairons se substituait le cri déchirant du glas mortel. Jamais auparavant une guerre n’avait fait autant de victimes et ce sont plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés que le peuple commémore en ce jour.

Vers 5h15 le même jour, les généraux allemands et alliés signaient l’armistice dans le wagon-restaurant du maréchal Foch. Dans la clairière de Rethondes, à l’abri des journalistes et des regards indiscrets, le traité comportant de nombreuses clauses est adopté. Il prévoit une période de paix effective à partir de onze heures et dont la durée est fixée à trente-six jours. Cette période est par la suite renouvelée plusieurs fois, jusqu’à la signature du traité de Versailles le 28 juin 1919.

La Première Guerre Mondiale marque les esprits parce que ses conséquences sont sans précédentes. Le conflit est devenu une guerre totale, c’est-à-dire qui mobilise toute la société. La mobilisation humaine concerne aussi bien les militaires que les civils, et surtout le monde entier, avec l’appui des colonies des puissances européennes et l’entrée en guerre des Etats-Unis et du Japon. De plus, c’est toute l’économie qui est mobilisée, puisque les femmes travaillent activement dans les industries d’armement et la nourriture et les matières premières sont envoyées massivement au front. Sur le plan politique enfin, la propagande est utilisée de manière abusive pour rassurer les populations et diaboliser les ennemis. Les derniers mois du conflit ont vu le recul des forces allemandes grâce, notamment, au renfort des alliés britanniques et américains. L’Allemagne perd peu à peu de vue l’horizon de la victoire jusqu’à ce qu’elle soit finalement contrainte à signer la paix.

PHO6cecfe16-5de9-11e4-8d02-d023d2df5b0e-805x453Archive Le Figaro

Le dernier jour de la guerre n’a pas été exempt d’opérations militaires et a fait 11 000 morts. Et alors que des généraux savaient que l’armistice avait été signé, des soldats ont perdu la vie sous leur commandement. Vers 10h45, Augustin Trébuchon meurt d’un coup de feu alors qu’il transportait un message à son capitaine et devient ainsi le dernier Français tué lors de la Première Guerre Mondiale. Mais c’est l’américain Henry Gunther que l’Histoire retient comme le dernier soldat tué du conflit, à seulement une minute de l’armistice. Aujourd’hui, c’est la paix, et nous commémorons les âmes de ceux qui sont « Morts pour la France ».

Le Wagon de l’Armistice a servi de lieu pour la signature de la trêve du 22 juin 1940, permettant ainsi à l’Allemagne de connaitre une revanche. Sur ordre d’Hitler, la voiture est arrachée à la clairière de Rethondes et transférée à Berlin pour y être exposer. En 1945, alors que l’Allemagne perdait peu à peu la guerre, un régiment de SS l’a détruite pour éviter qu’elle ne soit restituée à la France après la capitulation. Désormais, un wagon appartenant à la même série est exposé dans la clairière de l’Armistice, au sein d’un mémorial.

Les cloches porteuses de la bonne nouvelle retentissent et pourtant les visages restent tristes. Dans les rues, toutes vêtues de noir, les femmes marchent en procession. Un bouquet entre les mains et les yeux humides, elles se recueillent en silence. Elles se recueillent pour ceux, civils ou militaires, qui ont été sacrifiés. « Pour nos pères, nos maris, nos fils, notre nation, jamais nous n’oublierons ! ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s