Guillaume Garat : « Tout est source d’inspiration à qui sait observer ses alentours. »

Ce mois-ci, j’ai eu la chance de pouvoir interviewer le talentueux Guillaume Garat,

Découvrez son univers !

Qui es-tu ?

Je m’appelle Guillaume Garat, j’ai 18 ans. Je viens du Sud-Ouest de la France, je suis passionné de photographie et de musique.

Peux-tu nous expliquer ta photographie intitulée « La femme et la société » ? Qu’as-tu cherché à décrire à travers celle-ci et pourquoi ce thème la ?

Cette photographie est un devoir que je devais réaliser pour mon école sous le thème assez vaste de « la femme », on pouvait vraiment réaliser ce qu’on voulait. Et ce qui est assez drôle c’est que la semaine d’après on est tous arrivés avec nos photos et on était tous partis dans des thèmes assez militants qui défendaient la femme. Pour ma part, je me considère féministe et quand on m’a fait part du sujet j’ai immédiatement pensé à la femme et sa place dans la société, ce qu’elle endurait etc. Je suis donc parti sur le portait d’une fille de ma classe qui a une histoire assez personnelle et j’ai choisi le noir & blanc parce que je trouve qu’il fait vraiment ressentir et ressortir une atmosphère mélancolique, ensuite, je me suis demandé ce que la femme endurait aujourd’hui dans la société et je l’ai sentie comme emprisonnée et également victime de nombreuses injustices. C’est cela que représente le barbelé qui l’entoure et la larme qui coule. Le ras de cou qu’elle porte représente la soumission, dans les années 1900 et quelques, que portaient les prostituées. C’était pour moi un bon accessoire pour dénoncer la «soumission» que certains voudraient encore faire subir aux femmes aujourd’hui.

"Grand garçon"

Peux-tu nous expliquer ton auto-portrait ci-dessus ?

J’ai réalisé mon auto-portrait assez récemment. J’étais chez mes parents et j’ai eu l’envie soudaine de réaliser des auto-portraits. Je me suis demandé sur quels aspects je voulais travailler mais je n’ai pas trouvé de message dénonciateur à faire passer. J’avais besoin de faire quelque chose d’esthétique, qui me plaisait. Donc je me suis installé dans ma chambre à la lumière naturelle et j’ai pris quelques éléments que j’apercevais dans la pièce. En retouchant la photo je me suis rendu compte qu’il y avait comme une part de vulnérabilité due au fait que je sois torse nu, une certaine fragilité aussi. Mais avec la cigarette, qui représente la rébellion, j’avais justement l’impression d’être un petit garçon en pleine rebellion. J’ai donc décidé de l’appeler «Grand Garçon».

En quoi consiste précisément ton quotidien de photographe ?

Je n’ai pas encore le statut de professionnel étant donné que je suis encore étudiant ! Quand je suis en cours je dois réaliser des projets scolaires et sinon j’ai des projets personnels en dehors comme des auto-portraits, des projets artistiques, des shooting, etc.

Quelles études as-tu fait ?

En sortant du collège j’ai hésité entre le général ou un bac pro photo mais j’avais un peu peur pour les débouchés et même si la photographie prenait déjà une grande place dans ma vie je n’étais pas sur de moi, donc je me suis dirigé vers un bac L avec Option Art plastique en lycée général. Maintenant, je suis en 2ème année de BTS Photo.

Quelle place a la photographie dans ta vie ?

J’ai commencé à photographier ce qui m’entourait, des pâquerettes de mon jardin aux petits animaux que je trouvais, à l’âge de 9 ans avec le vieil appareil photo de mes parents. À ce moment-là je cherchais surtout quelque chose à faire pour tuer l’ennuie car j’étais un petit garçon assez solitaire. C’est au collège, vers mes 13 ans que la photographie a commencé à prendre de l’ampleur dans ma vie. J’ai commencé à prendre des photos avec des gens de ma classe et puis c’est au lycée que j’ai débuté de réels projets artistiques, je me suis rendu compte que je voulais en faire mon métier ! Aujourd’hui, la photographie est vraiment devenue omniprésente dans ma vie et elle rythme mon quotidien.

Quel matériel utilises-tu ?

J’affectionne particulièrement mon Nikon D7100, mon réflex actuel que j’ai depuis maintenant 4 ans. J’utilise aussi un Argentique, souvent deux : un avec une pellicule couleur et l’autre avec une pellicule noir&blanc. J’essaye de varier entre l’argentique et le numérique !

Ressens-tu la difficulté de ce métier d’un point de vue de débouchés ?

Oui, cette question me suit depuis un petit moment, comme tous ceux qui font de la photographie d’ailleurs ! Mes parents n’étaient pas trop d’accord au départ pour que je m’engage vers cette voie là. Mais il y a de la difficulté d’emploi dans toutes les professions, même si certaines sont moins « bouchées » que d’autres. À partir du moment où l’on veut exercer un métier artistique, c’est souvent par passion, et travailler sa passion est utopique donc forcément assez compliqué. Mais je me suis dit que si c’était réellement le prix à payer: de ramer pendant des années mais vivre de ma passion et réussir à m’en sortir, c’était plus que satisfaisant. C’est ça qui m’a aidé à foncer et je ne regrette rien parce que l’important est d’aimer faire ce que l’on fait, donc, même si c’est assez difficile comme profession, il y a une place pour chacun, le tout est de savoir se démarquer.

_DSC4058

Quels thèmes préfères-tu photographier ?

Ça dépend des moments et des personnes que je photographie ! Par exemple, quand je réalises un auto-portrait, il va directement y avoir un côté esthétique ou très dénonciateur. Ensuite, il y a les projets artistiques, souvent plus esthétiques. Et pour mes commandes c’est pareil mais ça varie énormément !

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Il y en a beaucoup ! J’admire tout un tas d’artistes dans des domaines très vastes. J’essaye de faire un maximum d’expositions possibles afin de me tenir au courant des nouvelles modes artistiques mais aussi pour m’inspirer. Mais il y a quand même quelques photographes que je suis de très près et pour lesquels je voue un immense respect, comme Robert Doisneau, Peter Lindbergh ou encore Solenne Jakovsky…

Quelle est la photo que tu rêves de réaliser et pourquoi ?

Je n’ai pas vraiment de photo particulière en tête que je souhaiterai réaliser dans le futur. Ce sont plutôt des ambiances, des mises en scène ou des shoots dans des endroit spécifiques. J’adorerais faire un shoot sous marin par exemple !

Que cherches-tu à exprimer à travers tes photos ?

Mon but premier dans la photo c’est d’interagir avec les spectateurs, de leur provoquer une émotion. Comme je l’ai évoqué plus tôt, je fonctionne de façon différente selon le sujet, ou le thème de mes photos. Mais c’est vrai que ce qui ressort de plus en plus reste le thème du regard et des émotions. Je souhaite faire passer des messages qui me sont cher, tout comme les causes pour lesquels je milite.

As-tu un projet particulier pour le futur ?

J’aimerais avant tout obtenir mon diplôme en fin d’année. Pour la suite je ne sais pas encore si je veux continuer les études, ou bien commencer directement dans le milieu professionnel. C’est à voir.

As-tu déjà participer à des expositions, des rencontres ou des évènements concernant la photographie ?

Lorsque j’étais au collège je me suis inscrit à un club photo. C’est grâce à ce petit club que j’ai commencé à pouvoir parler de mon travail, avoir un regard critique dessus, etc.. Et c’est aussi avec lui que j’ai fait ma première exposition. Rien de très professionnel mais c’était vraiment sympa de voir quelques personnes passer devant son travail. Ensuite au lycée, j’ai participé à un concours dont j’avais vu l’affiche dans le hall. J’ai gagné le coup de coeur du jury, j’ai donc été exposé dans une ville pas très loin de chez moi, c’était vraiment une super expérience. Toujours au lycée, j’ai finalement participé au Festival de Talents à Bordeaux, où j’ai pu exposer une série entière des mes photographies. C’était un week-end extraordinaire j’ai vu des pro, des particuliers, et pleins d’autres personnes venir me parler de mon travail, j’ai adoré.
Puis tout récemment, j’ai fait une exposition en duo avec un de mes amis, c’était vraiment incroyable.

_DSC6827

Quel est ton style personnel, qu’est-ce qui te différencie des autres photographes ?

Je n’ai pas vraiment de style photographique mais c’est vrai que le portrait ressort en grande partie de mes photos. C’est ce que j’affectionne le plus, sûrement pour le contact avec les autres. Je trouve ça extrêmement dur de parler de soit et de son travail, et c’est vrai que je ne saurais répondre à ça. Peut être la relation que j’entretien avec chacun de mes modèles ! J’essaie vraiment de faire ressortir leur personnalité à travers leur regard.


Quelles émotions cherches-tu à provoquer chez ton spectateur ?
Je n’en cherche pas une en particulier. Ce que je trouve le plus intéressent c’est justement la diversité des émotions qui émanent des gens en regardant mes photos. Tout le monde est différent et chacun d’entre nous est à la fois unique, c’est ça la richesse.

Quel endroit aimes-tu particulièrement photographier ?

J’ai plusieurs spots préférés, comme tous les photographes je pense. Que ce soit les rues de Paris, la Grande Plage de Biarritz, ou même la forêt à côté de chez moi, c’est très varié et c’est ça que j’aime.

De quoi se compose ton sac photo ?

Le sac que j’emmène avec moi à chaque shooting est constitué de mon réflex numérique, le Nikon D7100, de 3 objectifs, et de plusieurs cartes SD.

Quelle est la prochaine photo que tu souhaites faire ?

Je n’en n’ai pas vraiment de spécifique en tête. Comme je l’ai dit tout à l’heure c’est plutôt des mises en scène ou des ambiances en particulier que j’aimerais transmettre à travers mes prochaines photos. Ceci dit, c’est vrai que j’ai une série d’autoportraits en particulier qui me trotte dans l’esprit depuis un moment. Cela toucherait les maladies, c’est un sujet qui me touche beaucoup.

Un souvenir de la meilleure et de la pire séance photo que tu ai réalisé ?

Chaque nouvelle séance est pour moi la meilleure, car je ressors toujours plus expérimenté et riche de nouvelles rencontres. Au contraire, je n’ai jamais eu de « pire » séance photo. Ce qui m’est arrivé de « pire » lors d’un shoot est peut être la météo trop changeante, ou bien la pluie non prévue.

_DSC1672

Où puises-tu ton inspiration ?

Je puise mon inspiration dans la vie que je mène, les gens que je côtoie, les images, les films, les expositions que je vois. Tout est source d’inspiration à qui sait observer ses alentours. J’ai évidemment des artistes références qui m’inspirent au quotidien comme Xavier Dolan dans le cinéma, Loic Nottet dans la musique ou bien Peter lindbergh dans la photo.

Retouches-tu beaucoup tes photos et avec quoi ?

Mes photos sont toutes retouchées, qu’elles le soient très peu ou avec plus d’insistance, elle y passent toutes. Ce n’est absolument pas quelque chose de négatif pour moi, au contraire, je trouve cela important de valoriser encore plus son sujet, les couleurs etc. Je les retouche avec Photoshop exclusivement.

Tu as une chaine youtube ?

Oui tout à fait. Je ne l’ai pas alimentée depuis un certain moment mais elle me sert à mettre des avant après, des retouches, des backstages, ou même des « asks » durant lesquels je réponds aux personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux.

Ton projet avec Patxi ?

J’en ai parlé un tout petit peu précédemment lorsque je parlais des expositions photos.
Mon projet avec Patxi est tout simplement une rencontre entre nos deux univers, qui sont de base très différents. Lui est plus dans le paysage, des ambiances oniriques et des grands espaces. Notre challenge a été de nous assembler et de coincider nos travaux afin de créer une exposition: Memories from Earth. Le vernissage a eu lieu ce 7 Octobre 2017, et l’exposition en elle même sera disponible jusqu’en Janvier 2018.

_NEF2773

Un dernier mot ?

Merci vraiment à toi Lucie de m’avoir contacté pour cet interview, ainsi que toute l’équipe de Combat Jeune. C’est super important pour moi de parler d’art en général, et de pouvoir partager ça avec d’autres passionnés. Encore merci.

Ses photos vous ont tapé dans l’oeil et vous souhaitez en voir plus ou savoir comment se déroule ses shootings photos ? Rendez-vous sur :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s