Aux armes Citoyens !

L’arme qui fait couler vos larmes. L’hypocrisie totalitaire de l’argent. Tout le monde le sait, tout le monde se tait, tout le monde le justifie. Aussi, comment certains pays pourraient faire sans armes ? Impossible. Que ce soit la Syrie où des centaines de personnes meurent, victimes de crimes de guerres et contre l’humanité, ou l’Afrique, où l’expansion de Daesh est considérable, le continent où même les innocents prennent les armes. Comment les blâmer ? Face à un Kalachnikov, ce ne sont ni les mots, ni les larmes qui vous protègeront.

Je ne me permettrais de ne dire aucune déclaration sur le commerce des armes, mais plutôt des vérités. Qui suis-je pour juger ? Je vais m’accorder cependant, en toute humilité, le pouvoir de soulever quelques points.

Tortures, viols, disparitions, meurtres, attentats et j’en passe. A l’échelle du monde, près de 1 500 à 2 000 personnes meurent chaque jour à cause des armes.  Sachant que le plus gros exportateur d’armes reste les Etats-Unis , ceux qui se disaient  « gendarmes du monde » le siècle dernier (toujours à courir derrière les dollars) avec une augmentation de 21% ces 5 dernières années selon  SIPRI (Institut international de la recherche de la paix de Stockholm), leur premier marché étant le Moyen-Orient avec en tête du peloton l’Arabie Saoudite (16% des achats monde) et l’Inde (14%) qui dominent la course ces dernières années. Mais n’accusons pas trop vite : l’Europe aussi achète chez « Uncle Jack », principalement la France, le Royaume-Unis et l’Allemagne.  On estime que les Etats-Unis sont à l’origine d’environ 30% des transferts d’armes classiques à plus de 170 pays différents.

Depenses-militaires-1988-2016

Que faire lorsque que la commission Européenne, le 7 juin dernier, propose la création d’un Fond Européen de la défense ayant pour objectif la recherche et le développement de nouveaux « produits militaires » ? Les avis sont mitigés et certains pensent même que c’est un prétexte pour libéraliser le commerce des armes déjà sûrement bien trop libre.  Ce Fond aiderait les Etats à dépenser « plus efficacement » leur argent dans le développement et l’acquisition d’équipement et de technologie de défense.

Chaque année depuis 2008, environ 150 milliards de dollars d’armes sont vendus sur la planète tandis que des milliards de personnes meurent sous les ponts. Si cela parait inadmissible, l’argent finit par tomber dans la poche de grands et riches hommes qui s’en « foutent » de la misère du monde. Que somme-nous sans argent ? Pour le Fond Européen de la défense, l’objectif serait de dépenser pas plus d’un milliard d’euros par an.

Ce sont des faits prouvés et non des accusations : l’être humain vend et est payé par celui qui va poignarder sa propre espèce.

Malgré l’adoption du Traité sur le commerce des armes (TCA/ATT) par l’Assemblée Générale des Nations en 2013 visant à réguler la vente d’armes, elle augmente cependant d’année en année. Par exemple, la France est enfin devenue le troisième exportateur d’armes avec 5,2 milliard de dollars de livraison, talonnant la Russie riche de 7,2 milliard. Ils sont pourtant encore loin du leader incontesté : Les Etats-Unis.

Selon l’IHS, est prévue une baisse de vente en 2018, sans que cela affecte le gigantesque marché de l’armement. Cette baisse est surement due à la diminution du coût de l’énergie, une production domestique en hausse et même un besoin pour la production de faire une « pause ».

En France, on classe les armes en 4 catégories : les armes de catégories A (interdiction sauf autorisation particulière, par exemple les armes à feu d’épaule, de poing ou à canon…), catégorie B (soumises à autorisation), catégorie C (soumises à déclaration), catégorie D (en vente libre ou soumise à enregistrement). Pour entrer en France avec une arme, il est nécessaire de posséder une carte européenne d’armes à feu.

            De nos jours, la question des armes nucléaires ébranle bien des débats. Plus dangereuse que jamais, elle met en danger non seulement les visés mais aussi les visants et pas seulement pour quelque décennies.

            C’est ce cercle vicieux du commerce des armes qui interroge en ce début de siècle. Qui vend ? Qui achète ? Pourquoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s