Liu Xia, une vie détruite #JIEP4

Aux yeux des autorités chinoise, Liu Xia a commis deux fautes. La première est que la poétesse, artiste et photographe soutient la cause des démocrates chinois, dont le parti politique a été interdit en 1998, et dont les militants subissent une persécution violente.

La deuxième faute de Liu Xia, et certainement la plus grave, c’est d’avoir épousé le Prix Nobel de la paix Liu Xiaobo. Ce dernier est le fondateur du Centre indépendant chinois (PEN) et un militant des droits de l’Homme. Mais c’est sa participation à l’élaboration de la Charte 08, un manifeste ayant pour but de promouvoir la réforme politique et le mouvement démocratique en Chine, qui lui vaut son arrestation en 2008. Condamné à onze ans de prison, il est placé en libération conditionnelle en juin 2017 pour de graves problèmes de santé. Il succombe finalement le 13 juillet dernier des suites de sa maladie, alors qu’il n’avait pas eu la liberté de choisir son centre médical et donc de subir les traitements adéquats.

Pendant tout ce temps, Liu Xia était placée en résidence surveillée. Son confinement a de graves effets sur sa santé, notamment un problème cardiaque et une sévère dépression. Mais le pire, c’est qu’elle n’est officiellement accusée de rien. Ses œuvres photographiques ont été confiées à l’écrivain Guy Sorman, qui s’occupe de les exposer dans de nombreux musées à l’international, pour continuer de faire vivre son art. Ses clichés parlent de la solitude que cause son isolement et de l’alternance entre espoir et tristesse, qui résume la vie de son couple.

liu-xia05

Aujourd’hui, Liu Xia est détenue dans un endroit secret. La communauté internationale et les médias en appellent à sa libération et de nombreux pays ont affirmé être prêt à l’accueillir. Sans enfants, privée de son mari et de sa liberté, les autorités chinoises ont véritablement détruit sa vie. Dans un pays où les droits de l’Homme ne sont pas respectés et où l’endoctrinement est fort, tout est mis en oeuvre pour réduire au silence les voix dissonantes, quitte à les faire disparaître.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s