« Je ne puis vivre personnellement sans mon art. » – Discours de Suède, 1957

Les devoirs de l’artiste selon Camus dans son célèbre Discours de Suède de 1957, lors de la réception de son Prix Nobel. Une fois n’est pas coutume, c’est en vidéo que nous laissons à présent la parole au père de Combat :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s