#JIST 2 – 10 jours sans téléphone portable

10 jours sans téléphone portable. 10 jours. Vous me prenez pour un fou, vous croyez que je vais me lancer, pris dans un élan de bravoure, dans ce défi ? Non, détrompez-vous. Cette expérience, je l’ai vécue. TA-DAM. Incroyable, n’est-ce pas ? Mais reprenons depuis le début…

Un soir glacial (oui, un soir lillois, en somme) de début décembre, je me balade allègrement pour rentrer chez moi après une petite soirée. En sifflotant une mélodie, je me retrouve soudainement face à deux individus fort sympathiques. Quelques minutes plus tard, je suis au sol, sans téléphone portable. Fort sympathiques, j’avais oublié de le préciser ?

Je cours vers mon appartement (enfin, ma chambre), je désactive ma carte SIM, je fais opposition sur ma CB. Voilà, j’ai plus de téléphone. Et c’est ainsi que commença une grande aventure.

Normalement, cette perte de téléphone m’aurait certes ennuyé, mais globalement j’arrive assez bien à me repérer dans ma ville, et j’avais déjà prévenu mes amis de ma mésaventure (merci Facebook). Sauf que. Sauf que quoi ? Sauf que, next thing you know, j’avais prévu d’aller à Paris le week-end. Paris, la ville Lumière, la ville de la mode, des artistes, de la Tour Eiffel, de tout ce que vous voulez, oui, mais aussi une ville d’un million d’habitants que je connais très mal. Moi, le petit campagnard d’origine, je vais me retrouver dans une ville que je ne connais pas sans portable, donc sans moyens de communiquer ma position à qui que ce soit, et surtout, surtout, sans GPS. La panique me gagne alors. Comment vais-je survivre ? Vais-je passer ma nuit perdu dans les rues de la capitale, en pleurs, sans téléphone et sans carte bancaire ?

Mais avant de penser à tout ce qui m’attends là-bas, il faut pouvoir y aller, à Paris. Habitué à avoir mes billets sur mon appli, me voilà obligé de les imprimer. Retour au Moyen-Age, j’ai envie de dire. J’arrive tout de même à passer cette étape, avec brio, pas peu fier de moi. Me voici face au grand défi. J’arrive à Paris, début d’après-midi. Ah oui, j’ai oublié de préciser, ma cheville droite me fait très mal. Me voici donc à Paris, sans téléphone portable, sans carte bancaire, avec une cheville douloureuse. L’aventure, quoi.

Et là, que se passe-t-il ? Je me transforme en super-héros, enfin, c’est la seule explication que j’ai trouvé. Je prends le bon métro, je fais le bon changement, je regarde des cartes, je demande ma route à des passants, mais j’arrive finalement à destination. J’ai réussi. Et puis, l’aventure continue. J’enchaîne les journées, seul à Paris, sans téléphone, et je me débrouille plutôt bien. Je mets parfois le double du temps nécessaire pour faire certains trajets, mais qu’importe, finalement. Je ne suis pas pressé, et j’arrive toujours à bon port. Je me redécouvre un instinct de survie, je communique avec certaines personnes, même. Incroyable, n’est-ce pas ?

Et puis voici que mon court séjour parisien se termine. De retour à mon quotidien lillois, la perspective de vivre encore quelques jours sans portable m’effraie moins. Aucun ami a arrêté de me parler, j’existe toujours, même sans mon portable. Bon, cela ne veut pas dire que je coupe totalement avec la technologie. Mon ordinateur est toujours là pour assouvir mes besoins compulsifs de réseaux sociaux, de séries et de vidéos Youtube. Pour autant, aussi incroyable que cela puisse paraître, je me sens plutôt bien. L’angoisse des débuts a fait place à une sorte de soulagement. Moins de sollicitations, plus de concentration, avec les partiels qui approchent, cela tombe très bien. Et puis le temps de retrouver mon portable arrive, et je remercie quand même ma mère pour le cadeau, parce que c’est sacrément pratique, un portable.

Mais bon, si j’ai vécu 10 jours sans, une journée, vous pourrez bien le faire non ? Allez, courage, vous verrez, ça fait du bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s