Le droit des femmes en 2018 : tour d’horizon

Encore aujourd’hui, dans le monde, une fillette meurt toutes les dix minutes à cause de l’exploitation sexuelle.

Encore aujourd’hui, dans le monde, 200 millions de filles subissent des mutilations génitales, plus de trois millions par an.

Encore aujourd’hui, dans le monde, 96 millions de jeunes filles sont analphabètes (soit deux fois plus que les garçons).

Encore aujourd’hui, il n’y a que 26 femmes à la tête des 500 plus grandes entreprises mondiales.

Encore aujourd’hui, à Katmandou (Népal), 20 000 jeunes filles sont exploitées sexuellement.

Encore aujourd’hui, en Russie, 456 professions ne sont pas accessibles aux femmes.

Encore aujourd’hui, au Niger, 77% des mineures ont un époux.

Encore aujourd’hui, au Brésil, un féminicide a lieu toutes les deux heures.

Encore aujourd’hui, en France, une femme est violée toutes les 9 minutes.

Qu’il s’agisse de l’avortement, de l’excision, des violences sexuelles, physiques, psychologiques, conjugales, du sexisme, des mariages forcés, des féminicides, de la culture du viol, du patriarcat, être née femme est rarement une partie de plaisir.

Il y a un an jour pour jour, Louise écrivait « Doit-on encore être féministe en 2017 ? », excellent article que je ne peux que vous conseiller de (re)lire. Aujourd’hui, 8 mars 2018, a lieu une nouvelle journée de lutte pour les droits des femmes. C’est donc le moment de faire un point sur leurs avancées et reculs au cours de l’année écoulée, sur les événements marquants et sur les principaux débats.

Que s’est-il passé en matière de droit des femmes ces derniers mois ? Revenons sur les points essentiels.

(Pour des raisons évidentes de densité et de complexité, il n’a pas été possible de faire un état des lieux exhaustif de la situation du droit des femmes partout dans le monde en un seul article et des choses m’ont probablement échappé. N’hésitez pas à vous renseigner sur le sujet pour compléter : il y a de quoi faire, ici par exemple. De plus, il est nécessaire de rappeler que ce n’est pas parce qu’un droit est acquis en théorie que cela se traduit par des changements dans les faits et traditions).

Mars 2017

Jessica Farrar, élue démocrate, propose à la Chambre des représentants américaine un texte de loi au second degré mais qui en dit long. Il propose de protéger les médecins qui refusent de pratiquer des coloscopies ou de prescrire du viagra comme sont protégés les médecins qui refusent de pratiquer des avortements, mais aussi de rendre obligatoire un « examen rectal digital médicalement non nécessaire » avant ce type d’examens.

La compagnie Air India revendique le premier vol exclusivement féminin : pilotes, personnel à bord, guichetières et mêmes agentes de la tour de contrôle pour l’atterrissage.

Au Parlement italien, des discussions ont lieu autour de la possible création d’un congé menstruel, qui serait une première en Europe. Un congé semblable existe déjà dans cinq pays asiatiques.

Une expérience menée par deux salarié·es américain·es montre que la manière de s’adresser à une femme dans le monde du travail n’est pas du tout la même que celle de s’adresser à un homme.

La plateforme IMDB introduit l’estampillage « F » pour les films réalisés, écrits par des femmes et/ou mettant en avant des personnages féminins. Ce sigle est cependant contesté, puisqu’il ne prend en compte que le taux de femmes et non le contenu de chaque film.

Robin Camp, juge canadien, démissionne après avoir demandé à une victime présumée de viol « Pourquoi n’avez-vous pas simplement gardé vos genoux joints ? ».

L’initiative Womenability donne ses conclusions, après avoir comparé pendant sept mois la manière dont les femmes pratiquent la rue sur tous les continents.

Avril 2017

Le gouvernement indien reconnaît l’existence des femmes victimes d’attaques à l’acide, leur permettant un accès à des indemnisations. 249 sont recensés pour l’année 2015, bien que la plupart des victimes ne le rapportent pas.

Les candidates aux élections législatives algériennes ne figurent pas sur les affiches de campagnes, contrairement à leurs homologues masculins dont le visage est affiché.

Marisol Touraine, ministre de la santé française, lance un nouveau plan de dépistage du cancer du sein qui vise le remboursement complet des frais. 12000 femmes par an en meurent en France. Les chances d’en guérir sont de 95% s’il est pris en charge assez tôt, contre 75% si l’on a pas été dépistée à temps.

A Londres, un sein géant est exposé pour décomplexer les mères au sujet de l’allaitement suite à l’initiative de #FreeTheFeed. Si l’allaitement est permis dans l’espace public, il est assez peu pratiqué à cause des regards qu’il suscite.

Donald Trump a tenu l’une de ses promesses de campagne : il a abrogé la décision d’Obama qui permettait le financement public des cliniques du Planning familial. Les démocrates de l’opposition ont qualifié cette décision de « nouvel épisode de la guerre menée par les Républicains contre les femmes ».

Dans vingt-cinq pays du monde dont l’Arabie Saoudite, des chirurgiennes deviennent visibles avec le hashtag #ILookLikeSurgeon pour montrer qu’elles ne sont pas absentes des blocs opératoires et que la qualité de l’opération ne dépend pas du genre de la personne qui opère.

Un reportage de Vice rapporte le quotidien de futures femmes de ménages aux Philippines, forcées à s’endetter pour s’expatrier ensuite, souvent à Hong-Kong et y travailler dans des conditions précaires et parfois le mépris de leurs droits fondamentaux.

Marine Le Pen devient la deuxième femme à accéder au second tour des élections présidentielles françaises. Sans parler d’idées politiques, cet événement est révélateur du manque de parité extrêmement significatif dans les hautes sphères du gouvernement.

Mai 2017

Une fillette indienne de dix ans tombée enceinte après des viols répétés est autorisée à avorter au-delà du délai légal de vingt semaines.

L’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron, qui était de faire de l’égalité femmes-hommes un sujet central de son mandat, mène à la désignation d’un gouvernement paritaire mais aussi à un recul en matière de droit des femmes : il n’y a plus de ministère de droit des femmes, seulement un secrétariat d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Donald Trump nomme Teresa Manning, une femme anti-IVG et anti-avortement à la tête d’un programme du Planning familial de plus de 280 millions de dollars qui aide des millions de femmes aux revenus modestes à avoir accès à des contraceptifs gratuits. Elle a déclaré « L’idée que la contraception pourrait toujours prévenir la conception d’un enfant est absurde ».

Toujours aux Etats-Unis, des femmes manifestent avec « Don’t take my care ». Suite à l’abrogation de l’Obamacare, des millions d’Américain·es pourraient perdre leur couverture santé, mais les femmes sont les premières visées avec l’augmentation des prix d’un avortement, la requalification des violences conjugales, sexuelles et de la grossesse, …

Juin 2017

Mort de Simone Veil, figure éminente du droit à l’avortement et de la politique française, rescapée de la Shoah.

L’Assemblée nationale du Nicaragua a approuvé une modification de la Loi intégrale sur les violences faites aux femmes, qui restreint la définition du féminicide à la sphère privée.

Le gouverneur républicain du Missouri Eric Geitens soutient une loi à l’encontre des droits reproductifs, baptisée Missouri Omnibus Abortion Bill. Déjà à l’heure actuelle, le Missouri ne compte qu’une seule clinique pratiquant l’avortement pour près de 6 millions d’habitant·es.

A l’occasion du festival de la publicité Cannes Lions naît la Unstereotype alliance, initiative menée par vingt agences et grandes marques (dont Google, Facebook, Microsoft, Mattel, …) et soutenue par ONU femmes. Son objectif est de lutter contre les stéréotypes sexistes véhiculés par la publicité.

38,8% des élu·es lors des élections législatives françaises sont des femmes, un record. Elles sont donc 224, contre 155 (26,86 %) dans la législature précédente.

Egalement en France, Marlène Schiappa annonce travailler avec le Ministère de la justice pour mettre en place des amendes aux personnes prises en flagrant délit de harcèlement de rue. Cette possible verbalisation est contestée et semble difficile à mettre en place tant le phénomène est diffus et omniprésent.

Image.png

A Madrid, lancement d’une campagne pour limiter le manspreading, attitude masculine consistant à écarter les jambes dans les transports en commun.

Juillet 2017

Emmanuel Macron annonce la panthéonisation de Simone Veil, en accord avec sa famille. Elle deviendra la cinquième femme enterrée au Panthéon, à la suite de Sophie Berthelot, Marie Curie, Geneviève De Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion.

Malgré la panique suscitée par la possible influence des coupes menstruelles sur les chocs toxiques, les industriels persistent dans leur refus de dévoiler leur composition.

Le festival afro-féministe Nyansapo se tient à Paris, malgré la menace d’interdiction émise par la maire Anne Hidalgo. A l’origine fermé aux personnes blanches, il avait déchaîné les passions jusqu’à ce qu’un compromis soit trouvé : une partie mixte et une autre non. Il est tout de même révélateur d’une peur permanente du communautarisme, alors même qu’il n’aurait probablement pas intéressé les personnes blanches s’il n’avait pas été explicitement non-mixte.

Août 2017

Au Népal, le Parlement décide à l’unanimité de pénaliser l’exil menstruel, qui consiste à isoler une femme de son foyer lorsqu’elle a ses règles.

Svetlana Medvedeva lance un procès contre une compagnie de navigation qui a refusé de l’embaucher parce qu’elle est femme, et remet ainsi en cause le code du travail russe lui interdisant d’exercer plus de 400 professions.

Septembre 2017

Le roi saoudien Mohammed ben Salmane signe un décret permettant aux femmes de son pays d’obtenir le permis de conduire.

Annonce d’un référendum au sujet de l’IVG (interruption volontaire de grossesse) en Irlande, prévu pour le mois de mai.

Octobre 2017

Le mouvement #MeToo déferle sur le monde et délie les langues au sujet des violences sexuelles. Cela suscitera sans doute des avancements intéressants : même si le cadre légal existe déjà en France, il n’est que très peu appliqué en réalité. Rappelons que chaque jour, 227 femmes sont victimes de viol ou de tentatives de viol en France ; d’après une étude menée par l’IFOP à la demande de la fondation Jean Jaurès, une femme française sur 8 a été victime de viol dans sa vie, ce qui représente 4 millions d’entre elles. Pourtant il n’y a eu que 1800 condamnations en 2017.

IMG_1192.JPG

Marlène Schiappa annonce un projet de loi qui sera soumis à consultation citoyenne en France. Il vise notamment à allonger le délai de prescription des viols sur mineur·e, à créer une présomption de non-consentement (toujours pour les mineur·es) et à verbaliser le harcèlement de rue. 

Emmanuel Macron s’est prononcé au sujet de la PMA (procréation médicalement assistée) : elle devrait être légalisée pour toutes les femmes d’ici la fin de son mandat, et non plus réservée aux femmes hétérosexuelles en couple depuis plus de deux ans ayant des problèmes d’infertilité. En revanche, la GPA (gestation pour autrui) ne sera pas permise en France, et la question de l’obtention de la nationalité française pour les enfants né·es d’une GPA à l’étranger reste en suspens.

Novembre 2017

Anne Garrigue publie Être femme en Asie, qui se concentre sur la réalité de la situation des femmes chinoises, japonaises, népalaises, indiennes, … et déconstruit les représentations occidentales.

En France, les plaintes pour harcèlement sexuel connaissent une hausse de 30% et les appels à la ligne d’aide 3919 doublent.

Décembre 2017

Au Salvador, la condamnation de Teodora Vasquez à trente ans de prison en raison d’une fausse couche a été confirmée. A neuf mois de grossesse, la jeune femme avait été victime d’une hémorragie et son enfant était mort-né.

La Direction générale de la circulation saoudienne annonce que les femmes seront également autorisées à conduire des camions et des motos dès le mois de juin.

Suite à une pétition signée par plus de 200.000 internautes, l’Académie royale espagnole a spécifié dans son dictionnaire que l’expression « sexe faible » était oppressive et discriminatoire.

Rokhaya Diallo est évincée du Conseil national du numérique. Il est surtout reproché à la militante féministe et antiraciste de dénoncer le racisme d’Etat et les discriminations institutionnelles contre les minorités.

Asli Erdogan, romancière turque, obtient le prix Simone de Beauvoir (qui récompense la « liberté des femmes ») pour son « courage politique inouï », son travail journalistique et son militantisme en faveur des droits humains. Elle risque la prison à vie dans son pays pour propagande terroriste, notamment à cause de son roman Le Silence même n’est plus à toi.

Quatre femmes officiers, dont une médecin, feront partie de l’équipage du prochain sous-marin nucléaire français qui partira en patrouille, une première dans la filière sous-marine. La Marine française ne compte que 15% de femmes, supposément en raison du manque de place pour les chambres non-mixtes.

Le magazine Times nomme les femmes « briseuses de silence » concernant les violences sexuelles personnalités de l’année 2017.

les-briseuses-de-silence-personnalites-de-l-039-annee-du-magazine-time-934908.jpg

Janvier 2018

Interdiction des inégalités salariales en Islande dans les entreprises de plus de vingt-cinq salarié·es à partir du 1er janvier, sous peine de sanctions financières.

Annonce d’une convention collective australienne visant l’égalité salariale au rugby.

Lors des Golden Globes 2018, Oprah Winfrey reçoit le prix Cecil B. DeMille

Durcissement de la loi sur l’IVG en Pologne, qui va devenir presque impossible. Auparavant, elle était possible dans trois cas de figure : si la grossesse mettait en danger la vie de la femme enceinte, si elle résultait d’un acte criminel ou si le fœtus était atteint d’une grave malformation.

Les femmes saoudiennes obtiennent le droit d’assister à des manifestations sportives dans trois stades, à Ryad, Jeddah et Dammam.

Lors de l’élection de Miss Pérou, ce ne sont pas leurs mensurations que les femmes ont énoncées mais les chiffres alarmants des violences faites aux femmes.  

Un groupement de cent femmes françaises, dont Catherine Deneuve, signe une tribune dans Le Monde. Elle revendique notamment le droit de draguer lourdement et d’« importuner » de la part des hommes, supposément indispensable à la liberté sexuelle. Si elle comporte des éléments sensés concernant les déviances possibles, le danger majeur de cette tribune réside dans la confusion qu’elle entretient entre séduction et agression : cela met encore plus les victimes en position de douter de leur ressenti. On ne le dira jamais assez, la séduction suppose le consentement des deux personnes. Sur le plan légal, un “baiser volé”, n’est pas une maladresse mais un délit qualifié d’agression sexuelle qui peut valoir 3 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

Alexia Daval a bien été tuée par son époux : Jonathann passe aux aveux et reconnaît avoir étranglé celle qui avait été surnommée « la joggeuse » par tous les médias. Son avocat, Maître Randall Schwerdorffer déclare : « C’est un couple dont malheureusement l’un des conjoints était violent mais ce n’est pas celui auquel on pense » ainsi que « Jonathann va être jugé pour 3-4 secondes de sa vie, ce n’est pas un mauvais homme ».

Février 2018

Les femmes saoudiennes obtiennent le droit d’ouvrir leur entreprise sans caution masculine à partir du mois de juin, ce qui devrait faire passer leur part dans l’économie à 30%.

A Genève, la militante congolaise Julienne Lusenge a obtenu le 2018 International Women’s Rights Award pour son engagement auprès des femmes victimes de violences sexuelles.

Au Maroc, le Parlement a adopté un projet de loi contre les violences faites aux femmes après cinq ans de discussion. Dans ce texte, la pénalisation des violences, du mariage forcé, du harcèlement sexuel et de la répudiation, mais aussi des mesures concernant la prise en charge des victimes souvent livrées à elles-même et la prévention.

La dernière clinique pratiquant l’avortement dans le Kentucky est menacée de fermeture.

Centenaire du Representation of the People Act donnant le droit de vote aux femmes britanniques, aboutissement d’une lutte de plusieurs années menées par les Suffragettes.

« Un homme sur deux ou trois est agresseur », phrase prononcée par la militante féministe Caroline de Haas, déchaîne les foudres médiatiques. Pourtant, son calcul n’est pas absurde : si une femme sur deux ou trois a été victime de viol, d’agression ou de harcèlement au cours de sa vie, il est difficile de croire que c’est le même homme qui s’en est pris à toutes.

Sortie du film Black Panther, qui caracole en tête du box-office depuis sa sortie et met enfin à l’honneur des personnages féminins et racisés forts : un grand pas en avant en matière de représentation.

Mennel, candidate à The Voice France, se voit écarter du télé-crochet après avoir fait l’objet d’investigations poussées de la part de la fachosphère. En cause, des publications dans lesquelles elle parle des attentats, notamment :

XVMd2d8165a-0a9f-11e8-a078-08d943ba6803-400x300.jpg

Ses propos sont répréhensibles, il ne faut pas le nier, mais … le prétendu devoir d’exemplarité n’est pas imposé à bien des personnes sur les réseaux sociaux, à commencer par un certain Président de l’une des plus grandes puissances mondiales. De plus, aucun·e candidat·e de The Voice n’a connu une telle vigilance concernant ses propos. L’intérêt porté à cette candidate en particulier réside probablement dans le voile que celle-ci porte, en définitive.

Mars 2018

A l’occasion du mois de la sensibilisation à l’endométriose, des femmes témoignent sur le hashtag #1in10 (une femme sur 10) pour faire prendre conscience de l’ampleur et de la gravité de la maladie.

Le magazine Donne Chiesa Mondo du Vatican révèle les conditions de travail éprouvantes des bonnes sœurs, peu voire non rémunérées et cantonnées à des tâches domestiques. Malgré la prise de position immédiate du Pape François contre de telles pratiques, le changement risque d’être long à mettre en place.

Le décret concernant l’entrée de Simone Veil et de son mari paraît au Journal officiel.

L’âge de la présomption de non-consentement en France passe à quinze ans. En-dessous de ce seuil, un·e mineur·e ne peut être considéré·e comme sexuellement consentant·e.

Pour la première fois en Belgique, un homme est condamné à 3000 euros pour sexisme dans l’espace public. Le cadre légal existe depuis 2014, mais il n’avait jamais été appliqué : cette fois, il s’agissait de propos tenus devant témoin et à l’encontre d’une policière.

Diffusion du documentaire Sexe sans consentement écrit par Blandine Grosjean et réalisé par Delphine Dhilly, qui explore la zone grise entre sexe consenti et viol : pas de violence, mais pas de consentement spontané et éclairé.

 

Partout dans le monde, le droit des femmes évolue, recule parfois. Les choses changent lentement, trop lentement, mais elles changent. A titre personnel, c’est d’ailleurs ce qui m’anime jour après jour et m’empêche de baisser les bras : la conviction profonde que les choses peuvent changer, que toutes les injustices que subissent les femmes jour après jour pour la seule raison qu’elles sont femmes ne sont pas une fatalité contre laquelle on ne peut rien. Le chemin est long et il y a encore bien des combats à mener, mais on avance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s