Michael Grab – « My art is a kind of love affair »

[VERSION FRANCAISE PLUS BAS]
Assemble stones of different sizes, weights  or colors in order to create sculpture, that could be called as « rockbalancing ». These creations are more and more present in our daily life, close to lakes, moutains, parks, etc. These rocks assemblage intrigue and invite, not only tourists but also local inhabitants, to reproduce the sculpture or to create its own one. The canadian Michael Grab has been practicing this activity since 2008, and became a professional. His creations are as surprising as captivating. Interview with that artist.

 

48394658_766848143707618_7398237929371336704_n.png
©GravityGlue
COMBAT : Could you introduce yourself?
MICHAEL GRAB : My name is Michael Grab, I am Canadian and I am 34 years old. I am a professional land artist/ stone balancer.
C : When did you start doing this art? Why?
M.G : I began balancing rocks amidst a psychedelic (LSD) experience in the Summer of 2008 while exploring Boulder Creek (Boulder, CO, USA).

 

COMBAT : What is your art about ? How should it be called?
MICHAEL GRAB : My art is about having a direct relationship (love affair?) with nature and creation. My work can only be summed up with words “Gravity Glue”, or “Zen” but the general art form can be called Rockbalancing or Stone Balance. and stone balance is a subgenre of Land Art.

 

48403704_324902078112455_2427059570560991232_n
©GravityGlue
C : Why choosing the name of « Gravity Glue » on social networks?
M.G :Gravity Glue” is the alias I created to describe and share my experience in the realm of Stone Balance Art/Yoga. It was initially conceived as a response to the most common question i received, “…Is it glued?” Hence: Gravity is the only “Glue”. I guess the name is a result of the unbelievability of my creations.
C : How do you find your inspiration?
M.G : NATURE. Turning on and tuning in to Nature.

 

48395751_279537332760189_950163412891992064_n
©GravityGlue
C : What does this activity requiere in term of qualities?
M.G : The process involves patience, listening, trusting instinct, problem-solving, critical thinking, adaptation, slow-breathing, steady hands, and a host of other practiced skills…

 

C : What does it bring you doing it?
M.G : It exercises my creative and meditative spirit. It is essentially my yoga practice.

 

C : Do you always succeed doing what you had in mind?
M.G : Most of the time, yes. Sometimes it can take a long time, but I usually do not have an image in mind until the rocks tell me how they prefer to be arranged, relative to my skill level.

 

48379732_538493143334924_4865388272018259968_n
©GravityGlue
C : Is there a purpose you want to share through your sculpture?
M.G : The purpose is everything and nothing. It inspires meditation. It tunes the human mind into nature and balance. But also, it symbolizes impermanence, life, death, zen.

 

C : What is the highest sculpture you ever did?
M.G : Usually I do not build much higher than 2 meters… but height is not my focus. Technical challenge is more important.
C : How do you choose the rocks? What about the spots?
M.G : The rocks choose me, or we choose each other. Same for spots.

 

49025915_2519134001434207_2566771820157992960_n.png
©GravityGlue
C : Is it possible to realize sculpture as yours, but with other materials than rocks?
M.G : Anything with mass has a center go gravity which can be balanced. I prefer rocks for their beauty, abundance, and nature.
C : What do you do with the sculpture when you finish it?
M.G : I usually document its life through photos and video footage.
C : Some people say Land Art impacts the environment, and some places are prohibited to rockbalancing. What is your answer to that ?  

M.G : There are humans who witchhunt rockbalancing because they think it damages the environment. but I simply disagree COMPLETELY. It is a different paradigm of thought altogether. THEY like to draw a line between humans and « Nature », and I understand that humans ARE Nature. There has never been any evidence or data presented to support claims about « negative » impacts on the environment. That is simply human opinion, imagination, and addiction to control.In ten years of experience in over Twenty countries, I have experienced nothing to tell me that rockbalancing is « bad ». In fact, it is highly therapeutic and inspires positive human interaction almost always in the real world. However, there are extreme cases where someone might go and build 30-40 structures and simply leave them, which I disagree with and think it is discourteous to others, but that is a very small fringe of the entire subculture. It is a clumsy practice, and ignores much of the yoga practice aspect.

Myself, and others specifically teach « leave no trace« , which means build what you want, but remove it and return the space to its original condition before leaving. Essentially, no one will ever see my sculptures unless I am there with them. Also, I do not feel a need to ask others for permission to romance my home planet. I am a stubbornly FREE and REALIZED Human being.

One core aspect of the artform in my experience, is developing a DIRECT connection with Nature. It is an awareness art. there is always surrounding life. But interacting directly makes one very familiar with the smallest details, and this cultivates a deep respect for the environment, as well as our oneness with it. Humans love to control other humans, and I simply refuse to be controlled. My own personal code is strict enough.

 

C : Do you realize this art only on your own and for yourself or are there contests you are taking part in?

M.G : Some people make contests but I avoid contests. This is more of a personal yoga practice for me. Not a competition.

 

48398121_385074338727840_4361072241459331072_n.png
©GravityGlue
C : How do you earn your life ? 

M.G : Rockbalancing is my way of life. It is my yoga, my daily practice, my source of income, and my passion. Most work I do in nature is for personal creative necessity, and independent of money. Most income comes from contracted live demonstrations, film projects, performances, marketing projects, commercials, etc.

C : What advice would you give to someone who want to try building its first sculpture?
M.G : Find a quiet spot, find some rocks that make you happy, sit, and begin playing with different combinations until you feel satisfied.
C : A last word?
M.G : “Zen as fuck »

 

You can follow Michael Grab’s sculptures on Instagram : @GravityGlue
———————————————————————————————————-
[VERSION FRANCAISE]
Assembler des pierres de différentes tailles, poids et couleur pour en faire une sculpture qui tient en équilibre. Ces créations sont de plus en plus présentes dans notre quotidien, auprès d’un lac, d’une montagne, d’un parc, etc. Ces assemblages de roches intriguent et invitent, aussi bien locaux que touristes, à se prendre au jeu de construction, ou bien à créer ses propres sculptures. Le canadien Michael Grab pratique cette activité depuis 2008, au point d’en être devenu un professionnel. Ses réalisations sont aussi surprenantes qu’envoûtantes. Interview de cet artiste.
48394658_766848143707618_7398237929371336704_n
©GravityGlue
COMBAT : Pouvez-vous vous présenter ?
MICHAEL GRAB : Je m’appelle Michael Grab, je suis canadien et j’ai 34 ans. Je suis un professionnel équilibreur de pierres.
C : Quand avez-vous commencé à être équilibreur de pierres ? Pourquoi ? 
M.G : J’ai commencé à équilibrer des pierres au milieu d’une expérience psychédélique (LSD) à l’été 2008, alors que j’explorais Boulder Creek (Boulder, Colorado, aux Etats-Unis).

 

COMBAT : De quel art s’agit-il ? Comment pourrait-il être qualifié ? 
MICHAEL GRAB : Mon art consiste à avoir une relation directe avec la nature et la création, comme une histoire d’amour. Mon travail ne peut se résumer que par les mots « GravitéColle » (« Gravity Glue« ) ou « Zen« , mais la forme artistique générale peut être nommée « Rockbalancing » ou stone balance (l’équilibre de pierres). L’équilibre de pierres est un sous-genre de l’art terrestre.

 

48403704_324902078112455_2427059570560991232_n
©GravityGlue
C : Pourquoi avoir choisi le nom de « Gravity Glue » sur les réseaux sociaux ? 
M.G : « Gravity Glue » c’est l’alias que j’ai crée pour décrire et partager mon expérience dans le domaine de l’art d’équilibrer des pierres et du yoga. Initialement, ce nom a été pensé comme une réponse à la plus courante que j’ai reçu : « C’est collé ?« . D’où, la gravité est l’unique colle. Je pense que ce nom est le résultat de mes incroyables créations.
C : Où trouvez-vous votre inspiration ? 
M.G : Dans la NATURE. Être en symbiose avec la nature.

 

48395751_279537332760189_950163412891992064_n

©GravityGlue

C : Quelles qualités requièrent cette activité ? 
M.G : Cette activité demande de la patience, de l’écoute, faire confiance à son instinct, résoudre des problèmes, un esprit critique, de l’adaptation, une respiration lente, des mains fermes et d’autres nombreuses compétences.
C : Qu’est-ce-que cette activité vous apporte ?
M.G : Ca exerce ma créativité et mon esprit méditatif. C’est essentiellement mon exercice de yoga.
C : Est-ce-que vous réalisez toujours ce que vous aviez en tête ? 
M.G : La plupart du temps, oui. Parfois, ça prend plus de temps que d’habitude, mais généralement je n’ai pas une idée en tête, jusqu’à ce que les pierres me parlent et me disent comment elles souhaitent être placées.
48379732_538493143334924_4865388272018259968_n
©GravityGlue
C : Y-a-t-il un message que vous souhaitez faire passer derrières vos créations ? 
M.G : Le but est tout et n’importe quoi. Ça inspire la méditation. Ça lie l’esprit humain avec la nature et l’équilibre. Mais ça symbolise également l’impertinence, la mort, la zénitude, la vie.
C : Quelle est la sculpture la haute que vous avez crée ? 
M.G : Généralement, je ne construis pas au dessus de deux mètres de haut. Mais la taille n’est pas ma priorité. Ce qui m’importe le plus c’est le défi technique.
C : Comment choisissez-vous les pierres ? Et les lieux ? 
M.G : Les pierres me choisissent, ou nous nous choisissons mutuellement. De même pour les lieux.

49025915_2519134001434207_2566771820157992960_n

©GravityGlue

C : Est-ce possible de réaliser des sculptures avec autre chose que des pierres ? 
M.G : Tout ce qui a une masse a un centre de gravité et peut donc être équilibré. Je préfères les pierres pour leur beauté, leur abondance et leur nature.
C : Que faites-vous lorsque vous finissez une sculpture ? 
M.G : Je la documente à travers des photos et des séquences vidéos.
C : Certaines personnes disent que faire de l’équilibre de pierres est dangereux pour l’éco système. Certains lieux sont aussi interdit à cette activité. Qu’en pensez-vous ? 
M.G : Certaines personnes pensent que cette activité nuit à l’environnement. Mais je suis en désaccord total avec leur avis. C’est un paradigme de pensée totalement différent. Ils aiment tracer une ligne de démarcation entre les Humains et la « Nature« , et je comprends que les humains sont la nature. Aucune preuve ni donnée n’a été révélée, pouvant corroborer les allégations « d’impacts négatifs » sur l’environnement. Il s’agit là uniquement de l’opinion de l’homme, de l’imagination, et d’une volonté de contrôle.
En dix ans d’expérience, dans plus de vingt pays, rien ne m’a dit qu’équilibrer des pierres est mauvais. A l’inverse, c’est très thérapeutique et permet presque chaque fois une interaction humaine positive dans le monde réel. Cependant, certaines personnes vont construire 30-40 structures et les laisser telles quelles. Je suis complètement contre cette pratique et c’est discourtois entre les autres personnes. Il s’agit là d’une pratique maladroite et ils ignorent l’aspect du yoga.
Avec d’autres personnes, nous enseignons la philosophie du « ne laisser aucune trace« . Il faut là comprendre que vous pouvez construire ce que vous voulez, mais ensuite vous devez les détruire et que l’environnement soit remis en l’état d’origine, avant de partir. Par exemple, personne ne verra jamais mes sculptures s’il ne m’accompagne pas. Aussi, je ne ressens pas le besoin de demander la permission à d’autres de romancer ma planète-maison. Je suis un être humain obstinément libre et réalisé.
D’après mon expérience, l’un des aspects fondamentaux de l’artistique est le développement d’une connexion directe avec la Nature. C’est un art de conscience. Il y a certes toujours la vie environnante. Mais interagir directement avec elle rend la relation plus familière. En connaître les moindres détails entretient un profond respect pour l’environnement. Les humains adorent contrôler les autres, et je refuse tout simplement d’être contrôlé. Mon code personnel est déjà assez strict.
C : Faites-vous cet art seulement pour vous et par vous-mêmes ou participez-vous aussi à des concours ? 
M.G : Certaines personnes prennent part à des concours, mais moi je les évite. Pour moi, c’est davantage une pratique personnelle du yoga qu’une compétition.

 

48398121_385074338727840_4361072241459331072_n
©GravityGlue
C : Comment gagnez-vous votre vie ? 
M.G : L’équilibre de pierres est mon mode de vie. C’est mon yoga, une pratique quotidienne, ma source de revenus, ma passion. La plupart de mes créations sont destinées à des besoins créatifs personnels et indépendants de tout salaire. La plupart de mes revenus proviennent de réalisations en direct, de films, de performances, de projets de marketing, de publicités, etc.
C : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui veut construire sa première sculpture d’équilibre de pierres ? 
M.G : Trouve un endroit calme et des pierres qui te rendent heureux. Assis-toi et commence à jouer avec différentes combinaisons jusqu’à ce que ça te convienne.
C : Un dernier mot ? 
M.G : « Zen as fuck. »

 

Retrouvez Michael Grab et ses créations sur Instagram : @GravityGlue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s