La Vraie Vie, d’Adeline Dieudonné : une ode à la vie

« Je suis arrivée à la pente de sable et j’ai sauté. Là aussi, j’aurais voulu m’écraser en bas, que tout s’arrête. Entendre une dernière fois le rire de la hyène puis le silence. Et l’obscurité. Mais j’ai juste atterri quelques mètres plus bas, dans le sable jaune. J’ai sangloté là quelques minutes. J’enfonçais mes doigts dans le sable, griffais la terre humide à m’en casser les ongles. Le soleil rasant du matin est venu lécher mes larmes. Un vent chaud, léger comme une ombre, a embrassé mes cheveux. Ils semblaient vouloir me calmer. Ça n’a pas fonctionné. Une rage brûlante s’est infiltrée en moi aussi sûrement que si on me l’avait injectée dans la gorge. Je suis allée jusqu’à la voiture à remonter le temps. J’ai attrapé une barre de fer et j’ai frappé. Frappé le pare-brise, frappé le capot, frappé le micro-onde, frappé toute cette année de travail, de dessins, de recherches et d’espoir. »

Et vous ? Comment auriez-vous réagi si, à onze ans, vous aviez compris que votre imagination, votre volonté et votre espoir ne représentent qu’un jeu dans le monde des adultes ?
Dans ce premier roman, Adeline Dieudonné dresse le portrait d’une famille apparemment normale, vivant dans le pavillon d’un lotissement apparemment normal. Pourtant, dans cette famille, le père est violent, amateur de chasse, la mère est effacée, amoureuse des animaux et la maison renferme la chambre à cadavre. Un jour, un drame survient et affecte profondément Gilles, le petit frère. Sa grande sœur ne le voit plus rire, ni sourire et craint que la hyène ne le transforme pour toujours. Dès lors, elle se lance dans une quête effrénée pour sauver son petit frère et s’échapper d’un destin qui semble tout tracé.

La vraie vie est un roman d’apprentissage entre douceur et lucidité. C’est une ode à la vie, la vraie, celle dont on s’est tous persuadé un jour qu’elle existait. Et pour nous lecteur, ce livre est l’occasion de désapprendre et de réinterroger ces moments charnières de notre existence : quand est-ce que le rêve est devenu ambition ? Quand est-ce que la rage est devenue détermination ? Quand est-ce que le désir est devenu amour ? Quand est-ce que la force est devenue courage ? et en tournant la dernière page, vous vous demanderez peut-être simplement quand est-ce que je suis devenu adulte ?

La vraie vie, Adeline Dieudonné, ed. L’Iconoclaste 

 

 

Couverture : © JOËL SAGET/AFP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s