Journalistes, sortez couverts

A l’occasion d’une conférence avec David Dufresnes et Pauline Ades-Mevel nous avons plus que constaté les difficultés auxquelles les journalistes font faces aujourd’hui.

Lors des nombreuses et perpétuelles manifestations des gilets jaunes, où cent-vingt journalistes ont été blessés sans compter les agressés verbalement. A leur guise les gilets jaunes comme les forces de l’ordre ont pu menacer de viol certaines journalistes sans aucune once de respect… Que ce soit le mauvais ressentiment des gilets jaunes ou les répressions policières, le métier de journaliste se précarise, qui plus il devient dangereux.

Ces personnes travaillent en gage de la vérité, elles dévoilent et dénoncent ces violences, et de plus en plus elles les subissent. Une question pourrait nous venir à l’esprit :

« Sommes-nous en guerre ? » Car la liberté d’expression est mise à mal.

La réponse est non. David Dufresne tente de nous expliquer : «  Aujourd’hui nous sommes en climat de tensions. Une crainte importante jaillit des pensées des gilets jaunes vis-à-vis de la légitimité de la presse, les forces de l’ordre, elles, ne s’empêchent plus de menacer des cameramen de supprimer leurs images… Cependant il est important de tirer des leçons de ces violences. Aujourd’hui la violence est un réel acte politique à ne plus négliger. ».

Une jeune fille dans le débat est intervenue et nous a avoué les dires d’un de ses proches policier : «  les violences policières ont toujours existées. Depuis le smartphone, tout le monde a le pouvoir de prendre des images et de les diffuser gratuitement », et ça ça change tout.

En définitive on constate un coup de pouce pour la démocratisation du métier, et un coup de grâce pour la liberté d’expression. Comme disait Pauline Ades-Mavel a la tête des représentants de Reporter Sans Frontière en Europe : « à Reporter Sans Frontière de plus en plus de journalistes se munissent de gilets par-balles, de casques… et réfléchissent à deux fois avant d’aller aux manifestations », sur le champ de bataille où les membres corporels, oculaires et sexuels ont déjà saigné.

60399988_338998440145880_7125768730281246720_n-1.jpg
© Léopold Meyer

Image à la Une : Nina Pelé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s