Voyage dans le monde de Lÿa

Travailler, dessiner, rêver, créer, croquer, crayonner, peindre, représenter, griffonner, gribouiller, tâtonner – beaucoup – essayer, déchirer, et encore recommencer, persévérer, dessiner, dessiner dessiner… 

 

lya
© Les Mondes de Lÿa

 En 2014, Lÿa lance officiellement son blog afin de partager sa passion : le dessin. « Fini la rigolade ! » déclare celle qui se définit comme une « dessinatrice illustratrice autodidacte qui s’est forgée depuis l’enfance. » Inspirée par l’univers de Disney et des BDs, la jeune femme a quitté quelques années plus tôt les projets de vie qu’elle avait entamés afin de se consacrer corps et âme à sa première passion. Dessin et peinture sont désormais au cœur de sa vie.

3
© Les Mondes de Lÿa

Un univers pétillant

Des petites filles aux traits fruités (les « mini-miss fruitées »), des démons amoureux, des elfes dansant dans les bois ou encore des jeunes filles embrassant des éléphants, le monde de Lÿa est aussi vaste que coloré. En se promenant dans sa galerie, on rit, on pétille, on s’émerveille de tout ce petit peuple né de simples crayons. Lÿa nous donne envie de voyager dans ces contrées fantastiques où chaque être semble plus merveilleux que le précédent. Découvrir son travail,  c’est oublier un moment son quotidien pour pénétrer dans un univers intemporel plein de douceur et de beauté.

La jeune femme dessine au fil de ses humeurs et au rythme des saisons. De la couleur au dessin au noir et blanc, du traditionnel au numérique en passant par des techniques mixtes, tout est bon pour son coup de pinceau ! Ce qui éveille sa création ? « Les rêves, la nostalgie, et la beauté ! » affirme-t-elle. L’univers de l’illustration jeunesse est celui qui la fascine le plus. Aujourd’hui, elle est d’ailleurs en train de travailler sur un projet pour un livre jeunesse… Affaire à suivre !

 

Des projets pleins la tête

6
© Les Mondes de Lÿa

En attendant, Lÿa ne reste pas les bras croisés : elle fourmille de nombreux projets ! Elle s’est par exemple lancée récemment dans la poterie et s’essaie à sculpter de ses mains ses mini-miss fruitées. Depuis peu, elle a également lancé son compte instagram grâce auquel elle partage toujours davantage ses nouvelles créations. Les réseaux sociaux sont d’ailleurs une de ses sources d’inspiration : elle y découvre tous les jours de nouveaux talents qui la laisse « pantoise d’admiration ». Depuis peu, Lÿa fait partie d’un jeune collectif féminin et prometteur, le Salon de Thé, qui réunit les illustratrices Chou à la Clem, Petite princesse du thé, Shake shake shake, Mlle Nini Illustratrice ou encore Noushka Ecureuil. Le but de ce collectif ? Proposer chaque mois des thèmes et des poses pour aider les amatrices de dessins à progresser. De quoi faire émerger les meilleurs talents de demain ?

salon de thé 2

Pour aller plus loin :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s