L’hiver, c’est triste ?

Novembre arrive et avec lui la grisaille, le froid et l’humeur maussade. Cette période est très propice au surgissement de la tristesse, comme l’a montré Le Docteur Norman E. Rosenthal dans les années 1980. Il s’est intéressé au phénomène de la dépression saisonnière, scientifiquement nommée trouble affectif saisonnier (ou seasonal affective disorder, dans la langue de Shakespeare), voyant dans quelle mesure la disparition du soleil affectait notre humeur.

Pour que l’on parle de trouble affectif saisonnier, il faut que la dépression surgisse au même moment pendant au moins deux années consécutives, et dure jusqu’à l’arrivée des beaux jours. Mais même sans que le diagnostic médical soit posé, il est établi que la baisse de luminosité a une incidence sur notre santé mentale. Pendant les jours d’hiver, la luminosité peut descendre en dessous de 2000 lux (unité de mesure de la luminosité), là où elle atteint 10000 lux les jours d’été ensoleillés. On peut dans ce cas parler d’une forme de blues hivernal.

Maintenant que l’on sait que l’on a bel et bien tendance à être plus triste quand le soleil reste résolument caché derrière les nuages, qu’est-ce qu’on fait pour se remonter le moral ? Voici quelques ébauches de conseils, de la part d’une personne qui vit elle-même ces périodes de dépressions hivernales annuelles.

  • Essayer la luminothérapie 

Comme son nom l’indique très bien, la luminothérapie est une forme de thérapie qui repose sur la lumière. Elle consiste à s’exposer quotidiemment à la lueur d’une lampe qui imite les rayons du soleil et aide à recharger ses batteries.

  • Faire une cure de vitamines

La disparition du soleil peut provoquer un déficit en vitamines B, C, magnésium, zinc ou fer qui a une incidence sur l’énergie et le moral. Tu peux donc envisager de te tourner vers des cures de quelques semaines, qui pourraient te rebooster efficacement.

  • Commencer une nouvelle activité

Tu as toujours voulu te mettre à la peinture, mais tu n’as jamais pris le temps de le faire ?  C’est peut-être le moment de s’y mettre, en profitant des moments où tu as l’impression de te traîner. Les débuts ne seront peut-être pas très concluants, mais au moins tu auras l’esprit occupé et tu pourras t’améliorer avec le temps.

  • Ecouter des podcasts

Si tu fais une activité qui t’occupe les mains, la vision et te paraît un peu chiante, tu peux lancer un podcast et l’écouter en même temps. Deux avantages : tu ne rumines pas, et en plus tu apprends plein de choses. Je peux te conseiller le très bon podcast d’une amie, intitulé Intimité partagée.

  • Regarder des films de Noël

Même si la période des fêtes n’est pas encore là, tu peux commencer à te mettre dans l’ambiance en faisant un marathon de films de Noël. J’ai une petite préférence pour L’étrange Noël de Monsieur Jack, qui te plonge en plus dans l’ambiance d’Halloween.

  • En parler à tes proches

Même si ça n’a pas l’air « si grave » et que tu n’as pas envie de les embêter avec ça, n’hésite pas à en parler à des personnes de ton entourage. Déjà, parce que ça fait du bien de se confier, et en plus parce qu’il est possible que vous vous trouviez dans la même phase de baisse de moral.

  • S’autoriser à être triste

Eh oui, parfois le meilleur moyen pour faire passer la tristesse, c’est tout simplement d’accepter qu’elle soit là et de ne pas se forcer à être de bonne humeur ou à faire des trucs (comme les précédents points de cette liste). Tu as aussi le droit de passer ton dimanche au lit sans rien faire, si c’est ce qui te fait envie sur le moment et que cette situation ne s’éternise pas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s