Le Candy Circus ou les abominables marchands de rêve

78435930_437136313872804_8855846114763472896_n.jpgOn aura encore longtemps en tête le vent de liberté soufflé par le Candy Circus. Des couleurs oniriques projetées aux quatre coins de la scène, des corps virevoltants aux sons de musiques enfiévrées ; des discours, aussi, parfois drôles, parfois poétiques. Parfois terribles. On entendra encore longtemps flotter dans l’air quelques rires, joyeux ou cruel, percer l’obscurité.

1892.Dans une ville bien bien sage de l’Italie, un certain Edouard North vient poser sa valise et son accent britannique. Malgré son jeune âge encore espiègle, c’est pour accomplir une mission bien sérieuse qu’il arpente la ville. Celui qui travaille dans le rude milieu de la finance vient en effet résoudre une drôle d’affaire : depuis quelque temps, les comptes de la société de Mr Blue, le plus grand entrepreneur de la ville, sont marqués par un étrange trou financier. Dans cette ville teintée d’obscurité, il fait la connaissance de personnages bien maussades. L’aristocratie règne en maître sur ce petit coin prospère, imposant un pouvoir dénué de justice et d’humanité à qui prend le risque de lui tenir tête. De la petite marchande d’étoffes à l’épatant vagabond des rues en passant par une signora coincée, une docteure courtisée en manque de reconnaissance et un agent de police titillé entre deux idées de la justice, le nouveau-venu doit faire face à un panel de personnalités bien hétéroclite.

78988089_359054104932561_4608009367508221952_n.jpg

Mais quelque chose se trame à travers les ruelles sombres. Alors que la ville est secouée de tensions, de nouveaux arrivants vont bouleverser l’existence de tous. La nuit arrive et, avec elle, un cirque hors du commun. Offrir une échappatoire grâce à un monde où règnent le rêve et la liberté, telle semble être la mission que se donne le Candy Circus. Alcool, danseuses, clowns et pâtisseries amènent tout à coup dans la ville une parenthèse de joie. Mais que se cache-t-il vraiment derrière cette soudaine vague de folie et ces volées de couleurs ? Sous cette apparence de bonheur, l’ombre planant au-dessus du chapiteau n’est-il qu’une rumeur ?

78561375_1316792185148657_4013282286798635008_n.jpg

En deux heures de représentation, la compagnie Aile de corbeaux joue avec la fibre émotionnelle des spectateurs. Dans la salle, on rit, on peste, on tremble aussi. Incroyable dans son rôle de clown scandaleux, le metteur en scène Antoine Gérard propose un spectacle époustouflant : un texte à la fois cinglant et drôle, des répliques qui résonnent, une musique obsessionnelle, des danses envoûtantes proposées par la délicieuse Caroline Jacquemond. Le tout est interprété par une troupe épatante de talent. On y retrouve associés les fabuleux Mikaël-Don Giancarli en innocent Edouard North, Ronan Bacikova en Mr Blue énigmatique, le duo Romain Company et Jean Husson régnant sur la mairie en père et fils, mais encore l’époustouflant Anthony Ponzio en roi des ruelles sombres, coursé par Alexandre Agostinho en justicier indécis, Marie Cardon en femme médecin du XIXème siècle, Guillemette Lefèvre et Kate Perrault, mères et filles aristocrates, Romain Maillard et Marine Rouvrais à l’étalage, ou encore Valentin Thierry en magicien pétillant.

78417962_3286382014770216_4623483108178526208_n.jpg

Candy Circus ou les abominables marchands de rêve est une ode au rêve et à la liberté, au rire et à la poésie. Dans un monde où règnent ordre et discipline, la pièce vient bouleverser les acquis de nos sociétés. En grattant la couche de vernis plaquée sur l’humanité, elle interroge notre rapport à l’existence, aux autres et à nos propres désirs. Une pièce bien actuelle.

Alors, grève parisienne ou pas, « place à la fête ! Place à la joie ! Place à l’opulence ! Place au Candy Circus ! »

Plus d’informations : 

Lieu :

Centre Paris Anim’ La Jonquière
Salle municipale
88, rue de La Jonquière
75017   Paris

Dates : jeudi 5 décembre, vendredi 6 décembre et samedi 7 décembre à 19h30

Réservez vos places ici 

78980758_793157014518690_977451186959417344_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s