Philippe Pernot : « La photo parle à une autre partie subconsciente de l’âme humaine »

Ce mois-ci, Combat vous emmène à la rencontre de Philippe Pernot, photo-journaliste « en herbe » qui n’a pas son appareil dans sa poche ! Combat : Peux-tu te présenter en quelques mots ?   Après avoir atroooocement souffert du syndrome de la feuille blanche, j’ai demandé à des amis de répondre à cette question. Il en ressort que j’ai 21 ans, que je suis honnête, gourmand, curieux, accessoirement étudiant … Continuer de lire Philippe Pernot : « La photo parle à une autre partie subconsciente de l’âme humaine »

Le complexe d’Hérodiade, ou le mythe du féminisme dangereux

« J’aime l’horreur d’être vierge et je veux Vivre parmi l’effroi que me font mes cheveux Pour, le soir, retirée en ma couche, reptile Inviolé sentir en la chair inutile Le froid scintillement de ta pâle clarté Toi qui te meurs, toi qui brûles de chasteté, Nuit blanche de glaçons et de neige cruelle ! » Hérodiade, Stéphane Mallarmé (1887) Depuis 1909, la journée internationale des droits des … Continuer de lire Le complexe d’Hérodiade, ou le mythe du féminisme dangereux

Mashi : « Les rêves sont les meilleurs amis des artistes »

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Je suis Mashi, jeune dessinatrice de 22 ans. Je suis actuellement en formation pour être auteure dessinatrice de Bande-Dessinée, mais j’aimerai vraiment faire aussi des illustrations pour des jeux de société, jeux de cartes/ jeux de plateaux… Je suis le genre assez renfermée, et totalement concentrée sur ses passions et ses rêves. Comment décrirais-tu ton univers artistique ? Je dirais … Continuer de lire Mashi : « Les rêves sont les meilleurs amis des artistes »

1978-2018 : coupables d’être violées

Elle avait une queue de cheval nouée derrière sa nuque. Quelque chose de simple, comme n’importe quelle fille de son âge. Et une chemise pâle, un peu trop grande, qui se noie dans ce documentaire en noir et blanc. Elle ne parle pas beaucoup. Quand on l’interroge, elle murmure une réponse inaudible, rapidement interrompue par le juge d’instruction. Ses traits sont inexpressifs, ses lèvres restent … Continuer de lire 1978-2018 : coupables d’être violées

Les Guêpes, ou de l’émotion dans les prétoires

« De tout temps les tribunaux ont exercé sur moi une fascination irrésistible. En voyage, quatre choses surtout m’attirent dans une ville : le jardin public, le marché, le cimetière et le Palais de justice. Mais à présent je sais par expérience que c’est une tout autre chose d’écouter rendre la justice, ou d’aider à la rendre soi-même. Quand on est parmi le public on peut … Continuer de lire Les Guêpes, ou de l’émotion dans les prétoires

Les Pendules du Monde

« Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde. » Caligula, Albert Camus Aller plus haut pour se réfugier loin du monde ; la tirade caligulienne trouve un écho angoissant dans notre époque qui s’effrite. Au milieu … Continuer de lire Les Pendules du Monde

Puisque personne ne parlera de vous

J’ai toujours cru qu’il était facile de parler de ceux que l’on aime. Pourtant aujourd’hui, il aurait été tellement plus simple d’évoquer ces grandes personnalités que nous connaissons tous sans les connaître vraiment, que nous adulons sans aimer et pleurons sans motif raisonnable. Je n’aurai jamais autant tergiversé sur le sujet de mon édito que lors de ces derniers jours. J’aurais d’abord voulu évoquer la … Continuer de lire Puisque personne ne parlera de vous