Dormir ai-je osé dire ? 

En ce mercredi 21 mars, nous célébrons la journée mondiale de la poésie. Cette journée fut instituée par l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture en novembre 1999. La force de la poésie est également celle de l’écriture en général : elle nous délivre. C’est comme si, l’espace d’un instant, chacune de nos préoccupations pouvait, à une vitesse fulgurante, être propulsée sur … Continuer de lire Dormir ai-je osé dire ? 

Juste quelques secondes d’évasion …

Et si, rien qu’un instant, on vous permettait de vous évader, de vous enfuir. Si on vous permettait, à travers ces captures d’instants, de découvrir des paysages, des visages, un aperçu de pratiques culturelles vous étant peu familières. En sillonnant les routes numériques, nous étions en admiration devant ces clichés, réalisés par Nicolas Perron, qui nous faisaient tout simplement rêver. Et si, pour quelques secondes, … Continuer de lire Juste quelques secondes d’évasion …

L’écriture inclusive : le féminisme se trompe t-il de combat ?

Je me permets en guise d’introduction de vous rappeler ces quelques chiffres plus que révoltants. Une femme sur sept est agressée sexuellement au cours de sa vie, l’écart de salaire entre les hommes et les femmes demeure de 24%, la différence de retraite perçue est de 42%, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint, 82% des Françaises de moins de 17 … Continuer de lire L’écriture inclusive : le féminisme se trompe t-il de combat ?

« Nous n’avons tué personne et ils nous ont fait subir pire que la mort»

Installée devant ma feuille, le stylo à la main, les mots me manquent. Désirant écrire sur le sort réservé aux femmes en Syrie, je ne peux plus après avoir visionné ces 72 minutes de témoignages glaçants. Je ne saurais trouver des mots assez forts pour décrire ces sentiments de tristesse et de rage qui m’envahissent alors face à ces actes barbares. Le documentaire « Syrie, Le … Continuer de lire « Nous n’avons tué personne et ils nous ont fait subir pire que la mort»

« L’art et la révolte ne mourront qu’avec le dernier homme. » Albert Camus

« Dans l’épreuve quotidienne qui est la nôtre, la révolte joue le même rôle que le «cogito » dans l’ordre de la pensée : elle est la première évidence. Mais cette évidence tire l’individu de la solitude. Elle est un lieu commun qui fonde sur tous les homme la première valeur : je me révolte donc nous sommes » Face à l’absurdité du monde, nous sommes loin d’être … Continuer de lire « L’art et la révolte ne mourront qu’avec le dernier homme. » Albert Camus

Capturer l’émotion : l’abandon  

Tard dans la nuit, elle y songeait, assise par terre, seule. L’illusion que partir était la solution, le fit sans illusion bien perdre la raison. Il n’était plus qu’un souvenir vacant et un voleur absent. Sans aucune explication, il était loin : parti, parti de tout, parti des siens, mais surtout Ô que loin de lui-même. Elle pensait à ceux, abandonnés de tous, abandonnés des siens, … Continuer de lire Capturer l’émotion : l’abandon