Christophe Manon – « La Littérature est salvatrice. »

« C’est ainsi que tout a commencé. Le jour était venu. Un jour comme un autre, pas plus. L’univers était en expansion et le monde tournait mollement sur son axe sans qu’on s’en aperçoive. » L’incipit du nouveau livre de Christophe Manon suffit à donner le ton. Comme une pièce de Camille Saint-Saëns, le texte passe de la lumière à l’obscurité sans crier gare, tisse des images … Continuer de lire Christophe Manon – « La Littérature est salvatrice. »

Alain Jaspard – « L’humour est la politesse du désespoir. »

« C’est marrant à quoi ça tient une histoire.A une diode. Une pièce minuscule, la plus misérable qu’on trouve sur un engin motorisé. Une diode a deux balles. Une diode défectueuse. » C’est une histoire entre deux mondes qui n’auraient sans doute jamais dû se croiser. Celle de Franck, un gitan d’Argenteuil, et de Julien, avocat. Le premier est marié depuis ses quinze ans avec Mériem, jeune … Continuer de lire Alain Jaspard – « L’humour est la politesse du désespoir. »

Eva Byele : « Le théâtre, c’est là où résonnent les mots »

« Ma vie se consume dans mes livres. » C’est pourtant vivante et farouchement engagée qu’Éva nous fait part de son expérience, de sa vie ou plutôt de ses vies. Elle est écrivaine, elle est comédienne, elle est éditrice, elle est inspiration parce qu’elle est femme tout simplement. Particulièrement, parce qu’elle a réussi à être tout ça, sans aide et en luttant contre le vent contraire qui … Continuer de lire Eva Byele : « Le théâtre, c’est là où résonnent les mots »

6 février 1934: Robert Brasillach, mourir en rimant

Au front la pâleur des cachots,/  Au coeur le dernier chant d’Orphée, / Tu t’en allais vers l’échafaud, / O mon frère au col dégrafé extrait de Chant pour André Chénier, poèmes de Fresnes, 15 novembre 1944  Robert Brasillach, demeure méconnu au milieu des « écrivains maudits » que sont Céline, Rebatet ou Drieu la Rochelle, comme si un voile d’infamie s’étendait, depuis sa condamnation … Continuer de lire 6 février 1934: Robert Brasillach, mourir en rimant

My Beautiful Boy – un drame guidé par l’espoir

J’ai découvert My Beautiful Boy, de Felix Van Groeningen (Alabama Monroe) à sa sortie aux États-Unis en octobre dernier. Je ne mesurais pas l’enjeu que représentait ce film dans ce pays où les morts par overdose ne cessent d’augmenter depuis une petite dizaine d’années. Outre-Atlantique, la drogue est même devenue un problème de santé publique puisque en 2017, l’espérance de vie des américains a diminué. … Continuer de lire My Beautiful Boy – un drame guidé par l’espoir

Arnaud Le Guern – « Ecrire, c’est se mettre à nu. »

«La vie de mon père est un roman breton avec escales à Lyon, Joigny, Metz, au Tchad, au large de Chypre, sur les rives du lac Léman, à Riyad, dans le Var, à Koweït City. Un roman d’aventures. A moi de le raconter? Dans la famille, j’ai la place de l’écrivain. Identique à celle du mort, en voiture. Gare aux sorties de routes». Le nouveau … Continuer de lire Arnaud Le Guern – « Ecrire, c’est se mettre à nu. »

Une invitée d’honneur à l’Astrocity comic de Lille

Ce vendredi 18 janvier n’était pas un jour comme les autres pour l’Astrocity Comic shop de Lille. Le commerce organisait sa centième édition de dédicaces en l’espace de vingt ans. Pour l’occasion, il recevait Mirka Andolfo, dessinatrice italienne et auteure de Contro Natura Omnibus. David Caci, Damien Rameaux et Mirka Andolfo à l’Astrocity comic _ ©Juliette Dicque Il est 15h12 à la pendule quand Mirka … Continuer de lire Une invitée d’honneur à l’Astrocity comic de Lille