Monsieur le Président, nous ne sommes pas en guerre

Non, Monsieur le Président, nous ne sommes pas en guerre. « Nous ne sommes pas en guerre contre une armée ou une autre nation » vous avez raison, nous ne sommes pas en guerre. La rhétorique de la peur et de la répression ne cachera pas longtemps votre responsabilité dans la crise que nous subissons. Elle ne cachera pas non plus votre responsabilité dans la … Continuer de lire Monsieur le Président, nous ne sommes pas en guerre

De la tendresse humaine

« Ils savaient maintenant que s’il est une chose qu’on puisse désirer toujours et obtenir quelquefois, c’est la tendresse humaine. » – Albert Camus, « La Peste » (1947) Depuis deux semaines déjà, le monde est devenu fou. Plutôt : le monde a oublié au pied du lit son masque de civisme, essentiel pourtant à dissimuler la fragilité de sa nature. Et l’on assiste médusés à un … Continuer de lire De la tendresse humaine

Migrants : Des Tourangeaux se mobilisent contre l’expulsion d’un squat

Deux mois. C’est le répit obtenu par les migrants mineurs non accompagnés du squat du Plan B. Mercredi 5 mars, ils étaient jugés pour occupation illégale par le Tribunal d’Instance de Tours, rue Edouard-Vaillant. Associations, exilés et Tourangeaux se sont mobilisés contre une éventuelle expulsion. « Ce matin, nous sommes là pour le Plan B, un squat réquisitionné il y a plus d’un an, parce … Continuer de lire Migrants : Des Tourangeaux se mobilisent contre l’expulsion d’un squat

« J’accuse une élite de placer l’art au-dessus de l’empathie. »

« Je suis tombée en fin de matinée sur une tribune de Benjamin Sire dans le Figaro et très honnêtement, j’étais saoulée. Saoulée de voir qu’on pouvait tenir de tels propos, au mieux ineptes, au pire dénués de toute empathie au milieu du fiasco des Césars. Du coup je me suis autorisée à revenir sur quelques points de cet article, si dramatiquement nommé : Cérémonie des … Continuer de lire « J’accuse une élite de placer l’art au-dessus de l’empathie. »

(T)rêve hivernal(e) à Sainte-Marie

L’Institution Sainte-Marie, qui a fermé ses portes en 2018 pour raisons budgétaires, a été convertie depuis le 15 janvier 2020 en hébergement d’urgence pour les sans-abris, sous l’impulsion de l’association SOS Solidarités. Situé dans le Vieux-Lille, Combat est allé voir de plus près cet ex-internat, qui a ouvert ses portes à 80 personnes sans domicile, leur permettant ainsi de dormir, manger et se laver chaque … Continuer de lire (T)rêve hivernal(e) à Sainte-Marie

Indignez-vous

“Le monde d’aujourd’hui est un monde nu, affamé, dilapidé, comparé au monde qui existait avant 1914, et encore plus si on le compare à l’avenir qu’imaginaient les gens de cette époque.” (Georges Orwell) Depuis des années, le monde flambe. Aujourd’hui plus que demain. Grouillant sur la place publique, l’humanité porte sur cette tâche inquiétante, un regard opaque. Heureusement, l’Iphone permet de flouter les arrières plan. … Continuer de lire Indignez-vous

Rose-Marie Merceron : « Les pouvoirs publics s’en foutent de la situation des gens »

Brusquement décédée à l’âge de 82 ans le 13 février, Rose-Marie était le pilier de l’association Chrétiens migrants. Retour sur cette figure emblématique, à l’investissement infatigable. Dans la cage d’escalier du 4 allée de Luynes, à Tours, des couples géorgiens et des familles tchétchènes patientent, assis sur les marches ou dos au mur. Ils ne parlent pas français. De chaudes larmes coulent sur les joues … Continuer de lire Rose-Marie Merceron : « Les pouvoirs publics s’en foutent de la situation des gens »

Etre ou ne pas être Charlie

Bientôt midi, Paris Parisbien éveillé, reprend son train train quotidienle banal effraie, la routine confond, pourtant la ville bat, souffle, vitbientôt midi, Paris Paris,les nerfs à vif, le coeur aussile silence des armes et le hurlement des motsle silence lâche des brutes et le hurlement enhardi des Justesbientôt midi,Paris, Paris,le sol poisseux de sang et d’encrel’esprit tourmenté qui tire du drame la sève de la … Continuer de lire Etre ou ne pas être Charlie

Sébastien Spitzer – “Un écrivain a au moins mille cordes à ses doigts”

« Freddy, son brave Freddy. Il a beau venir d’un autre ventre que le sien, Charlotte sent tout de lui. Elle devinait sa tristesse quand un homme débarquait. Sa fierté de rapporter des pilules parce qu’elle était en manque. Son dépit lorsqu’il rentrait bredouille et qu’elle manquait de lait. Elle aurait tant voulu lui offrir une jeunesse. De la gaieté. De quoi vivre plus léger. … Continuer de lire Sébastien Spitzer – “Un écrivain a au moins mille cordes à ses doigts”