Le droit des femmes en 2018 : tour d’horizon

Encore aujourd’hui, dans le monde, une fillette meurt toutes les dix minutes à cause de l’exploitation sexuelle. Encore aujourd’hui, dans le monde, 200 millions de filles subissent des mutilations génitales, plus de trois millions par an. Encore aujourd’hui, dans le monde, 96 millions de jeunes filles sont analphabètes (soit deux fois plus que les garçons). Encore aujourd’hui, il n’y a que 26 femmes à la … Continuer de lire Le droit des femmes en 2018 : tour d’horizon

Les Pendules du Monde

« Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde. » Caligula, Albert Camus Aller plus haut pour se réfugier loin du monde ; la tirade caligulienne trouve un écho angoissant dans notre époque qui s’effrite. Au milieu … Continuer de lire Les Pendules du Monde

Emission politique : Et si on repensait les résultats des élections présidentielles ?

Et si on repensait ces résultats si arrêtés soient-ils ? Dans cet article, première partie d’une série de trois, un tout nouveau calcul vous est présenté. Vous êtes prêt ? A vos oreilles !   Continuer de lire Emission politique : Et si on repensait les résultats des élections présidentielles ?

Août 2017 – Les Ambitions Sélectives

« On est de son enfance comme on est d’un pays. » – Antoine de Saint Exupery 1762. A l’âge de 5 ans, un certain Wolfgang Amadeus Mozart épuise ses mains sur le clavier royal pour les beaux yeux de Marie Thérèse d’Autriche. Au loin, ses parents admirent avec éblouissement celui qui, avant même d’avoir eu le temps de devenir un enfant, s’est déjà érigé au rang … Continuer de lire Août 2017 – Les Ambitions Sélectives

« La chair est triste hélas, et j’ai lu tous les livres »

« La poésie sauvera le monde » écrivait Jean-Pierre Simenon en 2015. La poésie n’était peut-être pas plus glorifiée que toute autre forme d’écriture, le week end dernier. Mais il flottait dans le quartier de Ménilmontant comme une sensation vague et apaisée, un microcosme au cœur d’un monde que l’on dit sans cesse belliqueux et sombre. Dans ce Paris étouffant où l’on passait et repassait sans prendre … Continuer de lire « La chair est triste hélas, et j’ai lu tous les livres »