Rêvelise Rohart – « La photographie me procure des émotions que la vie m’a enlevées à une certaine époque »

En quelques mots, qui êtes vous ?  Je suis Rêvelise Rohart, j’ai 24 ans, je suis née à Lens dans le bassin minier et je vis maintenant en métropole lilloise. Je suis photographe professionnelle depuis 2016 et dés mes débuts, je me suis mise à photographier la sexualité des couples, spécialité pour laquelle je tends à me consacrer exclusivement. Qu’est ce que vous recherchez à travers … Continuer de lire Rêvelise Rohart – « La photographie me procure des émotions que la vie m’a enlevées à une certaine époque »

Sylvie Le Bihan « Ce qui est beau en littérature, c’est la sincérité. »

« Je me suis construite dans l’ombre d’un fantôme, dans le silence d’un dialogue rêvé, j’ai pris ma mère à témoin à chaque étape de ma vie, je lui racontais mes échecs et mes succès, son absence me forçait à me relever. »  Il faut parfois des plumes acerbes pour mieux affronter une époque où règnent les faux-semblants. Des plumes incisives qui n’ont pas peur de mordre, … Continuer de lire Sylvie Le Bihan « Ce qui est beau en littérature, c’est la sincérité. »

Sophie Lemp – « La création, c’est regarder autour de soi. »

« Ne jamais oublier ce que j’ai vécu de fort dans ma vie. Mes émotions, mes peurs, mes joies, mes tristesses. Etre sereine. J’ai quinze ans. En ce moment, j’attends. Mais un jour, tout s’épanouira.» Certains romans possèdent le don inégalable de vous autoriser à s’échapper du temps. Dans le flot intempestif de la société du XXIème siècle qui nous pousse sans cesse à aller plus … Continuer de lire Sophie Lemp – « La création, c’est regarder autour de soi. »

Le complexe d’Hérodiade, ou le mythe du féminisme dangereux

« J’aime l’horreur d’être vierge et je veux Vivre parmi l’effroi que me font mes cheveux Pour, le soir, retirée en ma couche, reptile Inviolé sentir en la chair inutile Le froid scintillement de ta pâle clarté Toi qui te meurs, toi qui brûles de chasteté, Nuit blanche de glaçons et de neige cruelle ! » Hérodiade, Stéphane Mallarmé (1887) Depuis 1909, la journée internationale des droits des … Continuer de lire Le complexe d’Hérodiade, ou le mythe du féminisme dangereux

Tous les pêchers du monde

Perso je préfère les abricots. C’est doux comme les mots avec lesquels on joue. Dans un combat sans fin criant à la diaspora au parfum poussiéreux comme du chocolat. Les mots je les écris, les décris, les réécris et les crie. Les verbes je les dessine, les dédessine, les redessine et les signe avec un cygne. Les études elles sont rudes et dans mon inquiétude … Continuer de lire Tous les pêchers du monde

Les Pendules du Monde

« Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde. » Caligula, Albert Camus Aller plus haut pour se réfugier loin du monde ; la tirade caligulienne trouve un écho angoissant dans notre époque qui s’effrite. Au milieu … Continuer de lire Les Pendules du Monde