Frondeurs et pourfendeurs du français : le sujet délicat du prédicat

« La colère des imbéciles remplit le monde. » Georges Bernanos Nouvelle levée d’écus, une fois n’est pas coutume, de la soldatesque conservatrice et pugnace d’un français écru : l’enseignement du prédicat sa grammaire menacerait. Nullement nous envions verser dans la langueur d’une leçon linguistique ; ce que révèlent, quant à notre imaginaire langagier et notre usage du français, toutes ces caracoles tant outragées qu’outrancières … Continuer de lire Frondeurs et pourfendeurs du français : le sujet délicat du prédicat

Les maisons d’éditions ou l’enfer des jeunes écrivains

Petite, j’ai longtemps pensé que le plus dur quand on est écrivain, c’est d’écrire un livre. Une fois qu’une histoire est bien ficelée, terminée, corrigée, travaillée et retravaillée, il n’y a plus qu’à s’asseoir dans son canapé en attendant d’être célèbre. Ça, c’était avant que moi même, mes quatorze ans en poche, une valise pleine de rêves et un livre achevé sous le bras, je … Continuer de lire Les maisons d’éditions ou l’enfer des jeunes écrivains

On ne naît pas mère, on le devient

Il y a une semaine, l’une de mes collègues rédactrice a écrit une lettre à sa fille fictive. Une lettre qui a ouvert en moi une nouvelle angoisse ; celle de la génération que nous sommes prêtes à enfanter, celle qui naîtra de notre chaire inquiète de sa propre époque et qui, un jour, devra pendre notre place sur la scène croulante de notre monde. Cette … Continuer de lire On ne naît pas mère, on le devient

Edito du 14 décembre 2016

“Je puis tout pardonner aux hommes, excepté l’injustice, l’ingratitude et l’inhumanité.” – Denis Diderot Je ne pensais pas avoir à nouveau besoin d’écrire pour Alep. En repartant de la Madeleine l’autre soir, j’avais la naïve conviction d’avoir essoufflé tous les tracas de ma plume et que l’encre manquerait pour évoquer encore des massacres. Comme si en un texte, en une jetée hasardeuse, tout le malheur … Continuer de lire Edito du 14 décembre 2016

Aurons-nous la force ?

Quatre enfants courent aux pieds d’une statue décorée pour l’occasion. La scène pourrait ressembler à celle des films magiques que la télé s’amuse à rediffuser sans relâche chaque année. Il manquerait simplement un peu de neige pour qu’elle devienne féerique. L’image de ces enfants reste ancrée dans ma tête sans que je puisse dire pourquoi. Aujourd’hui encore elle revient vers mon esprit dans un moment … Continuer de lire Aurons-nous la force ?