Hans Bolaert, le vivant et l’inerte

J’ai rencontré Hans Bolaert en seconde, alors qu’il venait de s’acheter un nouvel appareil photo, dont il parlait souvent.  Cherchant à compléter mes connaissances en optique, je m’étais tournée vers lui pour approfondir mes cours de physique. J’ai découvert alors qu’il était réellement passionné par le 8ème art : aujourd’hui, puisque Combat met à l’honneur, chaque mois, un.e photographe, mon choix s’est porté sur lui. Peux-tu te … Continuer de lire Hans Bolaert, le vivant et l’inerte