Éloge de l’infini : Jean-Baptiste Huynh et les « Infinis d’Asie ».

« Notre image ne nous appartient pas, elle existe dans le regard de l’autre ». C’est par ces mots que le visiteur qui pénètre au sous-sol du musée Guimet est accueilli et sera bercé à travers toute l’exposition, comme on l’est par une rengaine, un mantra, une comptine, que l’on se répète inlassablement et qui semble à chaque fois s’épaissir d’une signification nouvelle. Cette rengaine, c’est celle … Continuer de lire Éloge de l’infini : Jean-Baptiste Huynh et les « Infinis d’Asie ».