Le Combat de Camus

« La logique abjecte qui veut qu’un homme soit sans forces parce qu’il n’a pas de quoi manger et qu’on le paye moins parce qu’il est sans forces. »  L’indépendance et la liberté sont et resteront un des Leitmotiv du romancier, journaliste et dramaturge Albert Camus. L’indépendance des consciences tout d’abord qu’il revendique et suit lui-même en se rapprochant de mouvements libertaires. La liberté des Hommes et … Continuer de lire Le Combat de Camus

Pas de liberté politique sans contrainte !

Liberté politique et sens commun L’opinion courante associe liberté et pouvoir d’agir. Il en découle que dans son absolu, la liberté n’opposerait à la volition humaine aucune contrainte, quelle qu’en soit sa nature : elle peut être physiologique (la faim, l’oxygénation,…), physique (les lois de l’apesanteur,  le cycle des saisons,…) ou encore politique, dans l’acception la plus large du terme : institutions, valeurs, statut,… Les contraintes politiques recouvrent l’ensemble … Continuer de lire Pas de liberté politique sans contrainte !

Nelson Mandela ou le combat pour la liberté

Il y a 18 ans, le 11 février, Nelson Mandela était libéré en Afrique du Sud. Cela faisait 27 ans, 6 mois et 6 jours que le dirigeant du Congrès National Africain et futur dirigeant de l’Afrique du Sud croupissait en prison. Cela faisait 27 ans qu’il n’avait plus rien vu d’autre que les murs de sa cellule de Robben Island puis de Pollsmoor. Il … Continuer de lire Nelson Mandela ou le combat pour la liberté

Tous les pêchers du monde

Perso je préfère les abricots. C’est doux comme les mots avec lesquels on joue. Dans un combat sans fin criant à la diaspora au parfum poussiéreux comme du chocolat. Les mots je les écris, les décris, les réécris et les crie. Les verbes je les dessine, les dédessine, les redessine et les signe avec un cygne. Les études elles sont rudes et dans mon inquiétude … Continuer de lire Tous les pêchers du monde

« L’art et la révolte ne mourront qu’avec le dernier homme. » Albert Camus

« Dans l’épreuve quotidienne qui est la nôtre, la révolte joue le même rôle que le «cogito » dans l’ordre de la pensée : elle est la première évidence. Mais cette évidence tire l’individu de la solitude. Elle est un lieu commun qui fonde sur tous les homme la première valeur : je me révolte donc nous sommes » Face à l’absurdité du monde, nous sommes loin d’être … Continuer de lire « L’art et la révolte ne mourront qu’avec le dernier homme. » Albert Camus