« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide »

« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide », c’est ainsi que commence l’ouvrage d’Albert Camus : le Mythe de Sisyphe. Bien plus que romancier et journaliste, Albert Camus fut également philosophe. Quand la mort est volontairement infligée, des milliers de « pourquoi » surgissent inévitablement. En expliquant le désir de mourir, cet auteur tente également de comprendre le sens de la vie. La … Continuer de lire « Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide »

L’existentialisme selon Sartre: faut-il mourir pour ses idées ?

À l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Jean-Paul Sartre, le 21 juin 1905, la rédaction de Combat a décidé de produire un débat à partir d’une citation du philosophe. Le débat se fera entre deux parties : Charlotte Meyer défendra une position camusienne sur la question, tandis que Pierre Courtois–Boutet défendra la thèse sartrienne.    “On n’est pas un homme tant qu’on n’a pas … Continuer de lire L’existentialisme selon Sartre: faut-il mourir pour ses idées ?

Sylvie Le Bihan « Ce qui est beau en littérature, c’est la sincérité. »

« Je me suis construite dans l’ombre d’un fantôme, dans le silence d’un dialogue rêvé, j’ai pris ma mère à témoin à chaque étape de ma vie, je lui racontais mes échecs et mes succès, son absence me forçait à me relever. »  Il faut parfois des plumes acerbes pour mieux affronter une époque où règnent les faux-semblants. Des plumes incisives qui n’ont pas peur de mordre, … Continuer de lire Sylvie Le Bihan « Ce qui est beau en littérature, c’est la sincérité. »

Sophie Lemp – « La création, c’est regarder autour de soi. »

« Ne jamais oublier ce que j’ai vécu de fort dans ma vie. Mes émotions, mes peurs, mes joies, mes tristesses. Etre sereine. J’ai quinze ans. En ce moment, j’attends. Mais un jour, tout s’épanouira.» Certains romans possèdent le don inégalable de vous autoriser à s’échapper du temps. Dans le flot intempestif de la société du XXIème siècle qui nous pousse sans cesse à aller plus … Continuer de lire Sophie Lemp – « La création, c’est regarder autour de soi. »

Mélina Hoffmann – «Il y a un printemps pour chaque chagrin. »

«Je suis malade. Aujourd’hui je le sais. Mais un jour je l’espère, j’écrirai cette phrase au passé. Ce ne sera pas un passé simple, non. Plutôt composé de souffrances, de mal-être, de désillusions. Mais d’espoir aussi. Infime lueur, presque invisible, presque éteinte, que je sens malgré tout, que je devine, que j’invente s’il le faut. Parce que je ne me laisse pas le choix. » C’est … Continuer de lire Mélina Hoffmann – «Il y a un printemps pour chaque chagrin. »

Nicolas Gaudemet – « J’aime quand la littérature explore les frontières. »

« Mes amis, vous êtes des dieux en puissance. L’avènement de cette néo-humanité, enfin libre, totalement libre, ne dépend plus que de votre volonté. Faites entendre votre voix, aux élections, dans les médias, l’économie, les sciences et les arts, partout : c’est à vous qu’il revient de changer le monde… » « Il ne faut pas toucher aux idoles, préconisait Flaubert dans Madame Bovary, la dorure en reste aux … Continuer de lire Nicolas Gaudemet – « J’aime quand la littérature explore les frontières. »

Christophe Manon – « La Littérature est salvatrice. »

« C’est ainsi que tout a commencé. Le jour était venu. Un jour comme un autre, pas plus. L’univers était en expansion et le monde tournait mollement sur son axe sans qu’on s’en aperçoive. » L’incipit du nouveau livre de Christophe Manon suffit à donner le ton. Comme une pièce de Camille Saint-Saëns, le texte passe de la lumière à l’obscurité sans crier gare, tisse des images … Continuer de lire Christophe Manon – « La Littérature est salvatrice. »