Mélenchon ou la rébellion de pacotille

Nous y voici. Ces derniers jours, un sujet a été dans la bouche des médias de manière assez incessante, parfois même obsédante. Oui, je parle bien de la perquisition de Jean-Luc Mélenchon. Beaucoup de choses ont été dites à ce sujet, et mon article n’en sera qu’une autre parmi tant. Mais je tenais quand même à répondre à l’argument de certains insoumis, qui disent que … Continuer de lire Mélenchon ou la rébellion de pacotille

Grand Débat : on a noté les candidat-e-s !

« La politique c’est un peu comme le flirt, si on veut aller plus loin, à un moment, faut aller plus près » disait Coluche dans son célèbre sketch «Votez nul ». A ce titre, si vous vous n’êtes toujours pas disposé-e à coucher avec nos champion-ne-s, en tout cas, vous conviendrez que pour ce qui est de l’originalité des prétendant-e-s, la soirée d’avant hier ne vous a sans nul doute pas laissé-e-s indifférent-e-s. Pour y voir plus clair, on a noté tou-te-s les candidat-e-s, un par un, de gauche à droite, en leur donnant même des prix particuliers (parce que même si certain-e-s ont mal révisé, faut savoir être pédagogue), de façon à ce que vous ayez de quoi étaler votre culture pop’ chez mémé devant toutes les somités locales du 3ème age quand c’est l’heure du dessert ! Continuer de lire Grand Débat : on a noté les candidat-e-s !

Le PS et les macronistes : que faire ?

Presque chaque jour, des parlementaires, des élues locales et élus locaux du PS rejoignent les rangs d’En Marche. Et, presque chaque jour, ces ralliements provoquent moqueries, critiques acerbes, et mots assassins, sur les réseaux sociaux, mais également dans les commentaires des articles les relatant. Cela peut paraître étonnant, de voir des « camarades » s’étriller aussi ouvertement et publiquement. Mais quiconque a déjà assisté à une AG … Continuer de lire Le PS et les macronistes : que faire ?

La gauche va droit dans le mur, tant pis pour elle !

La victoire de Benoît Hamon laissait entrevoir un mince espoir de recomposition de la gauche française, idéologiquement déstructurée depuis les années 1980, mais que rien, ni les victoires ni les défaites – avec en premier lieu le « traumatisme du 21 avril 2002 «  – n’a permis de refonder. Le chemin ne s’annonçait pas comme des plus simples, il réclamait des sacrifices : assumer la rupture avec l’aile … Continuer de lire La gauche va droit dans le mur, tant pis pour elle !