Mélina Hoffmann – «Il y a un printemps pour chaque chagrin. »

«Je suis malade. Aujourd’hui je le sais. Mais un jour je l’espère, j’écrirai cette phrase au passé. Ce ne sera pas un passé simple, non. Plutôt composé de souffrances, de mal-être, de désillusions. Mais d’espoir aussi. Infime lueur, presque invisible, presque éteinte, que je sens malgré tout, que je devine, que j’invente s’il le faut. Parce que je ne me laisse pas le choix. » C’est … Continuer de lire Mélina Hoffmann – «Il y a un printemps pour chaque chagrin. »