« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide »

« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide », c’est ainsi que commence l’ouvrage d’Albert Camus : le Mythe de Sisyphe. Bien plus que romancier et journaliste, Albert Camus fut également philosophe. Quand la mort est volontairement infligée, des milliers de « pourquoi » surgissent inévitablement. En expliquant le désir de mourir, cet auteur tente également de comprendre le sens de la vie. La … Continuer de lire « Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide »

L’existentialisme selon Sartre: faut-il mourir pour ses idées ?

À l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Jean-Paul Sartre, le 21 juin 1905, la rédaction de Combat a décidé de produire un débat à partir d’une citation du philosophe. Le débat se fera entre deux parties : Charlotte Meyer défendra une position camusienne sur la question, tandis que Pierre Courtois–Boutet défendra la thèse sartrienne.    “On n’est pas un homme tant qu’on n’a pas … Continuer de lire L’existentialisme selon Sartre: faut-il mourir pour ses idées ?

Le Bruit et la Fureur

“Parce que, dit-il, les batailles ne se gagnent jamais. On ne les livre même pas. Le champ de bataille ne fait que révéler à l’homme sa folie et son désespoir, et la victoire n’est jamais que l’illusion des philosophes et des sots.” – Faulkner, Le Bruit et la Fureur Depuis la nuit des temps, chaque sursaut populaire aspire à la Révolution Dernière. Chaque banderole se … Continuer de lire Le Bruit et la Fureur

Gilets Jaunes : Révolution ou Nouvelle Arnaque ?

Débat entre Louis Chiffoleau et Guilhem Garnier Rousseau.    Guilhem : Je dirai que les gilets jaunes ont une véritable potentialité révolutionnaire, de par la combinaison originale de spontanéité et de résilience qui semble caractériser leur mouvement: nul ne sait de qui vient l’appel, nul ne sait qui les représente et pourtant, semaine après semaine, sans aucune tête directrice, ce mouvement grossit et s’étend. S’il ne tombe … Continuer de lire Gilets Jaunes : Révolution ou Nouvelle Arnaque ?

Albert Camus et les Possédés

« L’ébranlement que j’en ai reçu dure encore, après vingt autres années » déclare Albert Camus en 1959, juste après avoir terminé l’adaptation du roman de Dostoïevski pour le théâtre : « Les Possédés« . En 1972, la pièce sera mise en scène par Jean Mercure et jouée au Théâtre de la Ville. Retrouvez ici l’interview d’Albert Camus  à propos des Possédés en 1959 !   Continuer de lire Albert Camus et les Possédés

La prame des égarés

 » Décrire la blessure n’est pas décrire la souffrance  » Wolfgang Sofsky      Foudroyez une anthropomorphe et pâle figure de glaise ! Enténébrez cette argile larmoyante, le long du thalweg s’effilant ! Ennuagez fangeux et vengeurs un visage, un faciès… tous les atours factices du personnage civil ; frénétiques, abattez votre foudre acéré, sur cette chair d’albâtre votre couperet ! « Nous sommes de la viande » !       Terrée en cette … Continuer de lire La prame des égarés