Dareen Tatour #JIEP2

11 Octobre 2015. La police israélienne débarque dans la maison familiale de Dareen Tatour et l’arrête. La poétesse et photographe palestinienne de 35 ans est accusée d’incitation à la violence et de soutien à un groupe terroriste. Elle passe trois mois en prison et est finalement placée en résidence surveillée dans l’attente d’un jugement. Elle sait qu’elle peut encourir jusqu’à huit ans d’emprisonnement. Mais qu’a … Continuer de lire Dareen Tatour #JIEP2

Pierre Ducrozet, un auteur aux mille possibilités

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre, L’invention des corps, Pierre Ducrozet a organisé mardi dernier une rencontre, une représentation poétique en musique à propos de ce livre et de cette brèche qu’il a ouvert grâce à ce dernier d’une modernité et d’une légèreté étourdissantes. Les mots flottent encore au dessus de ma tête, portés par ces notes de musiques, les mettant chacun … Continuer de lire Pierre Ducrozet, un auteur aux mille possibilités

Divagations Californiennes

Fin d’après midi sur Venice Beach, le temps radieux et le soleil déclinent doucement à l’horizon. En Californie le soleil crée toujours un curieux dégradé de bleu dans le ciel, d’un océan profond à un azur léger. La surface de l’eau scintille intensément d’un éclat jaune ; reflet d’un soleil qui commence à teinter le couchant. Je suis assis au bord du skatepark ; celui qu’on connaît … Continuer de lire Divagations Californiennes

Document Sans Titre

Document sans titre Le début d’un poème, d’un article ? La page blanche me guette et pourtant Je commence déjà à recouvrir ce blanc. De quoi vais-je pouvoir parler ? De mes maux ou du monde à changer ? Moi-même je ne sais pas, Alors me voilà. J’écris avec plaisir L’inspiration vient avec le temps Les paroles, comme des feuilles dans le vent Créent un … Continuer de lire Document Sans Titre

La prame des égarés

 » Décrire la blessure n’est pas décrire la souffrance  » Wolfgang Sofsky      Foudroyez une anthropomorphe et pâle figure de glaise ! Enténébrez cette argile larmoyante, le long du thalweg s’effilant ! Ennuagez fangeux et vengeurs un visage, un faciès… tous les atours factices du personnage civil ; frénétiques, abattez votre foudre acéré, sur cette chair d’albâtre votre couperet ! « Nous sommes de la viande » !       Terrée en cette … Continuer de lire La prame des égarés