A ceux qui ne rêvent plus

« Paris est une solitude peuplée. » Et ce soir, place de la Madeleine, j’observe la capitale qui se dépeuple. Il est des nuits comme celle-ci où les rues aspirent les foules comme une fourmilière et où seuls quelques solitaires flânent encore le long des boulevards. Peut-être, comme moi, tentent-ils en vain de retrouver une inspiration soudainement évanouie, comme si la ville endormie pouvait ranimer nos esprits. … Continuer de lire A ceux qui ne rêvent plus