« La chair est triste hélas, et j’ai lu tous les livres »

« La poésie sauvera le monde » écrivait Jean-Pierre Simenon en 2015. La poésie n’était peut-être pas plus glorifiée que toute autre forme d’écriture, le week end dernier. Mais il flottait dans le quartier de Ménilmontant comme une sensation vague et apaisée, un microcosme au cœur d’un monde que l’on dit sans cesse belliqueux et sombre. Dans ce Paris étouffant où l’on passait et repassait sans prendre … Continuer de lire « La chair est triste hélas, et j’ai lu tous les livres »