Nicolas Houguet – « J’écris pour que ça résonne. »

 Je suis de ceux qui se jettent dans le vide et qui ressentent. Des maladroits qui ratent mais dont les erreurs finissent pas prendre des allures d’épopée. Je ne suis pas de ceux qui racontent. Je suis de ceux qui transfigurent.  J’ai toujours eu un crayon en main au fil de mes lectures. Dans le métro, en marchant, assise en terrasse ou calée contre un … Continuer de lire Nicolas Houguet – « J’écris pour que ça résonne. »

Nicolas Gaudemet – « J’aime quand la littérature explore les frontières. »

« Mes amis, vous êtes des dieux en puissance. L’avènement de cette néo-humanité, enfin libre, totalement libre, ne dépend plus que de votre volonté. Faites entendre votre voix, aux élections, dans les médias, l’économie, les sciences et les arts, partout : c’est à vous qu’il revient de changer le monde… » « Il ne faut pas toucher aux idoles, préconisait Flaubert dans Madame Bovary, la dorure en reste aux … Continuer de lire Nicolas Gaudemet – « J’aime quand la littérature explore les frontières. »

Christophe Manon – « La Littérature est salvatrice. »

« C’est ainsi que tout a commencé. Le jour était venu. Un jour comme un autre, pas plus. L’univers était en expansion et le monde tournait mollement sur son axe sans qu’on s’en aperçoive. » L’incipit du nouveau livre de Christophe Manon suffit à donner le ton. Comme une pièce de Camille Saint-Saëns, le texte passe de la lumière à l’obscurité sans crier gare, tisse des images … Continuer de lire Christophe Manon – « La Littérature est salvatrice. »

Jenna Boulmedaïs – « La littérature, c’est se permettre d’être quelqu’un d’autre »

« Tu veux des sushis ? Non, parce que je suis en train de m’empiffrer là. On dirait que j’ai jamais rien mangé de ma vie. En même temps c’est super bon, t’es sûre que t’en veux pas ? » Si vous ne connaissez Jenna qu’à travers votre écran ou ses articles, rassurez-vous : le personnage est tout aussi pétillant et haut en couleurs que ce que laisse percevoir la … Continuer de lire Jenna Boulmedaïs – « La littérature, c’est se permettre d’être quelqu’un d’autre »

Tandis que la ville s’écroule

Tandis que la ville s’écroule, Que les amphores en foule, Craquent sous les pluies de bombes, Dans un fracas de tombes, Tandis que les familles survivent, Qu’encore les terreurs arrivent, Et que bêtes et hommes se tapissent, Dans la ville et ses cicatrices, Il est des dieux qui rient aux démocrates, Baignés de vies délicates, Loin de toutes réalités écarlates. Pauvres humains ! Pauvre pays ! Le … Continuer de lire Tandis que la ville s’écroule

On ne naît pas mère, on le devient

Il y a une semaine, l’une de mes collègues rédactrice a écrit une lettre à sa fille fictive. Une lettre qui a ouvert en moi une nouvelle angoisse ; celle de la génération que nous sommes prêtes à enfanter, celle qui naîtra de notre chaire inquiète de sa propre époque et qui, un jour, devra pendre notre place sur la scène croulante de notre monde. Cette … Continuer de lire On ne naît pas mère, on le devient