« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide »

« Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide », c’est ainsi que commence l’ouvrage d’Albert Camus : le Mythe de Sisyphe. Bien plus que romancier et journaliste, Albert Camus fut également philosophe. Quand la mort est volontairement infligée, des milliers de « pourquoi » surgissent inévitablement. En expliquant le désir de mourir, cet auteur tente également de comprendre le sens de la vie. La … Continuer de lire « Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide »

Sophie Lemp – « La création, c’est regarder autour de soi. »

« Ne jamais oublier ce que j’ai vécu de fort dans ma vie. Mes émotions, mes peurs, mes joies, mes tristesses. Etre sereine. J’ai quinze ans. En ce moment, j’attends. Mais un jour, tout s’épanouira.» Certains romans possèdent le don inégalable de vous autoriser à s’échapper du temps. Dans le flot intempestif de la société du XXIème siècle qui nous pousse sans cesse à aller plus … Continuer de lire Sophie Lemp – « La création, c’est regarder autour de soi. »

Eva Byele : « Le théâtre, c’est là où résonnent les mots »

« Ma vie se consume dans mes livres. » C’est pourtant vivante et farouchement engagée qu’Éva nous fait part de son expérience, de sa vie ou plutôt de ses vies. Elle est écrivaine, elle est comédienne, elle est éditrice, elle est inspiration parce qu’elle est femme tout simplement. Particulièrement, parce qu’elle a réussi à être tout ça, sans aide et en luttant contre le vent contraire qui … Continuer de lire Eva Byele : « Le théâtre, c’est là où résonnent les mots »

La Vraie Vie, d’Adeline Dieudonné : une ode à la vie

« Je suis arrivée à la pente de sable et j’ai sauté. Là aussi, j’aurais voulu m’écraser en bas, que tout s’arrête. Entendre une dernière fois le rire de la hyène puis le silence. Et l’obscurité. Mais j’ai juste atterri quelques mètres plus bas, dans le sable jaune. J’ai sangloté là quelques minutes. J’enfonçais mes doigts dans le sable, griffais la terre humide à m’en casser … Continuer de lire La Vraie Vie, d’Adeline Dieudonné : une ode à la vie

L’Etranger au Tribunal

Ma première lecture d’Albert Camus a été celle de l’Etranger, un ouvrage beaucoup étudié au lycée mais dont on oublie parfois qu’il est loin d’être une simple oeuvre « scolaire ».  Paru en 1942, c’est le premier roman d’Albert Camus. C’est surtout dans ce livre que l’auteur aborde sa philosophie de l’absurde. A l’aide d’une écriture blanche, Camus raconte l’histoire de Meursault, un personnage aussi banal qu’étrange, … Continuer de lire L’Etranger au Tribunal

Albert Camus, résistant de la guerre des fléaux

De l’indifférence des hommes est née la révolte de Camus. De l’absurdité du monde, Camus s’empare pour nous révolter. C’est peut-être dans la Peste, que l’absurdité des hommes sera la plus meurtrière. Déguisée sous la forme de chroniques, le roman prend pourtant bien la forme d’une tragédie classique. Une ouverture, une montée du drame, une crise et une retombée du mal. Seule originalité structurelle, le … Continuer de lire Albert Camus, résistant de la guerre des fléaux

Albert Camus et les Possédés

« L’ébranlement que j’en ai reçu dure encore, après vingt autres années » déclare Albert Camus en 1959, juste après avoir terminé l’adaptation du roman de Dostoïevski pour le théâtre : « Les Possédés« . En 1972, la pièce sera mise en scène par Jean Mercure et jouée au Théâtre de la Ville. Retrouvez ici l’interview d’Albert Camus  à propos des Possédés en 1959 !   Continuer de lire Albert Camus et les Possédés