Le rôle de l’auteur selon Albert Camus : « le refus de mentir sur ce que l’on sait »

Le 10 décembre 1957, Albert Camus reçoit le prix Nobel de littérature pour l’ensemble de son oeuvre, notamment pour deux de ses romans, L’étranger et La peste, et un essai philosophique sur l’absurdité de la condition humaine, Le mythe de Sisyphe. C’est l’occasion pour lui de livrer sa définition du rôle de l’écrivain au coeur de la société. Un discours qui rappelle l’importance de s’engager … Continuer de lire Le rôle de l’auteur selon Albert Camus : « le refus de mentir sur ce que l’on sait »

Lubrizol : mais que fait la police ?

Dans la nuit du 25 au 26 septembre dernier un incendie dont l’origine reste encore inconnue s’est déclaré dans une usine Lubrizol située à 3km de Rouen, en Normandie. Le groupe fabrique notamment des additifs pour les huiles de moteur, pour les lubrifiants industriels et pour l’essence et le diesel et l’usine en question est classée Seveso. Elle est donc jugée à risque et son … Continuer de lire Lubrizol : mais que fait la police ?

« Tes études ne servent à rien »

« Tes études ne servent à rien », voici la phrase que j’ai eu l’occasion d’entendre quelques fois depuis que je suis en Master d’Études sur le genre. Après une licence de Science Politique pendant laquelle on me demandait sans cesse si je voulais devenir politicien, maintenant c’est une autre question qui se pose : ce que je fais ne sert à rien. Mais…vraiment ? Premièrement, qu’est-ce … Continuer de lire « Tes études ne servent à rien »

Eva Byele : « Le théâtre, c’est là où résonnent les mots »

« Ma vie se consume dans mes livres. » C’est pourtant vivante et farouchement engagée qu’Éva nous fait part de son expérience, de sa vie ou plutôt de ses vies. Elle est écrivaine, elle est comédienne, elle est éditrice, elle est inspiration parce qu’elle est femme tout simplement. Particulièrement, parce qu’elle a réussi à être tout ça, sans aide et en luttant contre le vent contraire qui … Continuer de lire Eva Byele : « Le théâtre, c’est là où résonnent les mots »

Marie Rouzin – « Le théâtre est l’art idéal »

« Un soir, cachée dans l’obscurité d’un bois, perdue et sans attache, sans recherche, (avais-je même un corps?) j’ai entendu des voix qui s’éparpillaient au milieu des feuillages.«  Circulus s’ouvre sur un battement de paupière subit ; celui d’un regard silencieux sur un monde tapageur. De cette narratrice qui nous tiendra la main tout au long du récit, nous ne saurons jamais rien, si ce ne … Continuer de lire Marie Rouzin – « Le théâtre est l’art idéal »

Dans une société superficielle

Nous vivons dans une société dans laquelle nous pouvons rencontrer tellement d’injustices dans tant de domaines. La colère se manifeste de partout. Les féministes hurlent leur colère face à une société qu’elles voient comme patriarcale, les salariés manifestent leur colère dans la rue face au patronat, un combat mené depuis tellement d’années maintenant. Tellement de colère à manifester encore, concernant la pauvreté, concernant la pollution, concernant le harcèlement qu’il soit scolaire ou non, concernant les maltraitances, mais la colère que je vais exprimer aujourd’hui est un cri de dégoût envers une société superficielle, où l’apparence est dominante sur tout le reste.  Continuer de lire Dans une société superficielle

Pas de liberté politique sans contrainte !

Liberté politique et sens commun L’opinion courante associe liberté et pouvoir d’agir. Il en découle que dans son absolu, la liberté n’opposerait à la volition humaine aucune contrainte, quelle qu’en soit sa nature : elle peut être physiologique (la faim, l’oxygénation,…), physique (les lois de l’apesanteur,  le cycle des saisons,…) ou encore politique, dans l’acception la plus large du terme : institutions, valeurs, statut,… Les contraintes politiques recouvrent l’ensemble … Continuer de lire Pas de liberté politique sans contrainte !